Le mystère de l’Atlantide


Évoqué pour la première fois dans 2 dialogues de Platon vers 2000 avant JC (le Timée et le Critias) relatifs à des histoires racontées par Solon l’administrateur d’Athènes, le mythe de l’Atlantide fascine les écrivains et les scientifiques depuis des siècles.

Le philosophe y décrit une île gigantesque, dans le détroit de Gibraltar, abritant une civilisation idyllique, dirigée par le roi Atlas, fils du dieu de la mer Poséidon et de la nymphe Clito, mais mystérieusement disparue dans un cataclysme.

L’île serait riche de ressources naturelles parmi lesquelles un métal mystérieux, l’orichalque (du cuivre ou du bronze ?)  très prisé dans les échanges commerciaux qu’elle a avec les pays voisins.

Elle est divisée en dix royaumes, gouvernés par Atlas et ses neuf frères, puis par leurs descendants. Chaque royaume possède sa propre capitale, copie conforme de la cité-mère, dessinée par Poséidon lui-même. L’ile possède un mont à son centre, et des fossés navigables autour.

Les textes anciens égyptiens témoignent également d’une ile similaire dénommée Bu-Hemen (« la Grande Citerne Atlande »), qui aurait été engloutie vers 10.000 avant JC par un grand raz-de-marée associé un tremblement de terre, en un jour et une nuit.

Organisation politique idéale, richesses du sol, économie florissante, puissance commerciale, la légende de l’Atlantide fait rêver mais demeure toujours inexpliquée…

Certains historiens et géographes reconnaissent bien qu’une ile grecque baptisée Thira ou Santorin (dont la partie non engloutie existe encore aujourd’hui) s’est effondrée vers 1600 avant JC dans une éruption volcanique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’autres vestiges de civilisation disparues ayant été retrouvés dans le nord de l’Europe, les chercheurs ont évoqué aussi des sites comme la Suède ou l’Allemagne du Nord-Ouest, mais fort éloignés du détroit de Gibraltar que décrit Platon.

En fait, il ne se passe pas deux décennies sans que nous continuions à découvrir de nouvelles civilisations anciennes enfouies. L’Atlantide est à chaque fois tout naturellement évoquée.

L’existence de cette ile et surtout de son peuple si moderne et si avancé, permettrait d’expliquer d’autres grands mystères comme la construction des pyramides, des temples mayas, des lignes de Cuzco,  œuvres qui étonnent pas leur modernité à une époque où les techniques de construction n’étaient pas si avancées.

Mais où qu’elle soit, l’Atlantide continue de fasciner. On est tous à la recherche du paradis perdu…

Atlantide représentation selon Platon

 

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Clara dit :

    Cet article était passionnant j’aimerais tellement que cela existe si Platon a raison j’aimerais beaucoup y habiter.
    Continuez les articles sur les mystères ils sont vraiment extraordinaires.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s