Grands Mystères: Les Cercle de Fées


Les cercles de fées sont de petites aires circulaires et énigmatiques sans végétation, de forme arrondie, présentes dans les plaines sèches du sud de l’Afrique australe (comme la Namibie) et dans le nord-ouest de l’Australie.

Ces taches circulaires mesurent entre 2 m et 5 m de diamètre, et formant de magnifiques motifs vus du ciel.

De nombreuses hypothèses ont été envisagées : Les Himbas, un peuple bantou du Nord de la Namibie, y voient des traces laissées par leurs dieux. Les scientifiques évoquent plutôt des pluies de météorites, l’effet de la radioactivité, d’un sol toxique, de remontées de gaz ou de champignons toxiques, comme nous allons le voir dans le paragraphe suivant.

On a remarqué que ces mystérieux cercles suivent un cycle de vie : lls se développent tout d’abord puis stagnent pour ensuite régresser et disparaître. Après plusieurs années la végétation envahit le cœur de la tache, et seule subsiste une couronne d’herbes. Cette dynamique est liée aux variations du climat.

Des comparaisons de photographies aériennes sur 50 ans ont permis de faire un suivi et d’estimer que sur cette période, le nombre de cercles reste néanmoins globalement constant.

La grandeur des cercles varie dans les endroits humides, là où le taux d’azote est le plus élevé. L’espacement entre chacun d’eux pourrait dépendre de la compétitivité des plantes présentes au-dessus pour aspirer l’eau du voisin.

cercles de fée.JPG

Hypothèses explicatives

Toxines

Une première hypothèse scientifique suppose que ces cercles résultent de l’action de toxines végétales (de nombreuses plantes sécrètent des substances inhibant la croissance d’autres plantes et pouvant conduire à des formations de cercles) qui causeraient la destruction ou l’absence de germination et/ou de croissance des plantes (peut-être à la suite d’un processus de sélection naturelle qui permettrait de mieux valoriser l’eau pluviale, ressource rare dans les régions concernées, ou de favoriser la formation de rosée).

Météorites

L’idée que les cercles seraient causés par l’impact de micro-météorites a pu être rapidement écartée grâce à l’observation de l’évolution des cercles sur des photographies comparatives (apparition progressive, élargissement, réduction, disparition) et par comparaison avec des impacts avérés de météorites, et surtout par l’absence de traces d’impacts ou de restes de météorites dans la région.

Facteurs géochimiques ou biogéochimiques microbiens

Ce phénomène et d’autres phénomènes proches apparaissent toujours sur des sols anciens et peu fertiles où le cycle des nutriments peut présenter des spécificités.

Des mesures du taux de monoxyde de carbone ont été faites, ainsi que des analyses d’hydrocarbures. Ces analyses ont montré la présence de mélanges chimiques complexes présents dans le sol. Des alcènes (produits de la dégradation microbienne) sont aussi présents. Cette étude a conclu à l’existence de micro-gisements gazeux d’hydrocarbures, qui pourraient faire ces cercles de fées. Reste à déterminer si ces suintements gazeux résultent de la putréfaction des racines ou autres microbes.

Fourmis, termites

La présence de certaines fourmis pourraient à la fois être une cause et une conséquence de ces cercles.

Dans ces cercles, des espèces de termites sont présentes, mais une seule (P. allocerus) a été relevée dans tous les cercles analysés.

Le mécanisme ne serait pas lié aux terriers mais à l’alimentation des termites. Celles-ci consommeraient les racines des plantes annuelles au centre du cercle, les laissant libres de végétation. En l’absence d' »évapotranspiration » causée par ces plantes, le cercle accumule l’eau des pluies et constitue une réserve pour les insectes et pour les plantes vivaces poussant à l’orée du cercle. Les termites installent principalement leurs nids sur les bords du cercle, sous la partie plus haute. À mesure que les termites consomment les racines des plantes vivaces de l’anneau de végétation, ces plantes poussent vers l’extérieur et le cercle s’agrandit.

structure-schematique-cercle-de-fee

Les cercles de fée, ces traces présentes en Afrique et en Australie au nom évocateur, forment de magnifiques motifs vus du ciel.

Leur cause n’est toujours pas connue, mais ces cercles semblent être une conséquence de la nature et non pas de l’homme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s