Le saviez-vous ? Le solstice d’été


Le 21 juin a eu lieu, comme tous les ans à peu près à la même date, le solstice d’été, qui marque officiellement le début de la saison chaude dans l’hémisphère Nord.

Le solstice est un événement astronomique qui se produit lorsque la position apparente du Soleil vu de la Terre atteint son extrême méridional ou septentrional, en fonction du plan de l’équateur céleste ou terrestre.

Il s’oppose ainsi à l’équinoxe, qui se produit lorsque la position apparente du Soleil est située sur l’équateur céleste. Tandis que les équinoxes se caractérisent par une durée égale entre le jour et la nuit, les solstices correspondent à une durée de jour minimale ou maximale.

Par extension, les solstices désignent les jours de l’année pendant lesquels ces événements astronomiques se produisent. Les jours avoisinant le solstice d’été sont les plus longs de l’année, tandis que ceux proches du solstice d’hiver sont les plus courts de l’année.

Voici l’origine de ce jour tant attendu :

solstices

Lors du solstice d’été, le Soleil atteint son point le plus haut par rapport à l’horizon, dans ce qui s’apparente à nos yeux à un mouvement et une course éternellement répétés à travers le ciel. Le mot vient du latin solstitium, union de sol, «Soleil», et de sistere, «s’arrêter», comme pour restituer l’image d’une lumière qui brille immobile au-dessus de nos têtes. Et, tout le monde ou presque le sait, ce phénomène donne naissance à la journée la plus longue et la plus lumineuse de l’année. Traditionnellement, c’est le 21 juin. Mais son avènement retarde de 6 heures chaque année et le solstice d’été est fixé le 20 juin tous les quatre ans, lors des années bissextiles (comme en 2016).

Dans l’Antiquité

De nombreuses civilisations du passé, des anciens Grecs aux populations précolombiennes, célébraient le solstice d’été par des rites liés au culte du Soleil, dont l’ascension jusqu’au sommet des cieux était interprétée comme le début d’une nouvelle phase de la vie.

On sait par exemple que les Romains dédiaient les fêtes solsticiales, celles d’été comme celles d’hiver, à Janus, le dieu des commencements et des fins, qui est représenté avec deux visages opposés, l’un tourné vers le passé, l’autre vers le futur.

Les Celtes considéraient quant à eux qu’allumer un bûcher le premier jour de l’été contribuait à augmenter l’énergie du soleil. En Chine antique, le solstice d’été était l’occasion idéale pour rendre hommage à l’énergie Yang qui, selon la culture orientale, est l’une des deux énergies qui dominent le monde (avec le Yin). Le Yang est évidemment à son maximum pendant l’été.

Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare renvoie aussi à ce moment de l’année, qui était considéré comme particulièrement magique à l’époque du grand dramaturge, un point de rencontre entre la réalité et le monde féérique.

Le solstice aujourd’hui

Des traces de vieilles cérémonies païennes sont parvenues jusqu’à nous. En Lettonie par exemple, le Līgo, la fête du solstice, se caractérise par des feux d’artifice, des danses et des baignades dans les lacs. La fête religieuse de la Saint-Jean, qui est notamment célébrée le 24 juin dans certaines régions d’Italie et d’Espagne, est en réalité l’héritage des cultes solsticiaux qui exaltaient le pouvoir du feu et de la lumière en allumant des feux de joie. Le rite s’est fondé dans la tradition chrétienne sans vraiment subir de modifications: sur une place, dans un champ ou à flanc de colline, un grand bûcher est embrasé à la tombée de la nuit et brûle jusqu’à l’aube. Et en Irlande, il faut savoir que l’été commence le 1er mai et finit le 1er août, suivant une vieille habitude d’origine celtique.

Les meilleurs endroits pour l’observer

  • Stonehenge, Angleterre

Situé dans le comté du Wiltshire, Stonehenge est le site mégalithique le plus célèbre du monde. Chaque année, ce sont des milliers de visiteurs qui se regroupent à cet endroit pour célébrer le solstice d’été selon des rites ancestraux. C’est à ce moment de l’année que le site, baigné dans cette lumière particulière, semble le plus mystique.

solstice été photo.PNG

  • Gizeh, Égypte

Grâce à ses pyramides et à son fameux Sphinx, Gizeh, située sur la rive gauche du Nil, se passe aujourd’hui de présentation. Cet endroit déjà mythique acquiert un caractère encore plus fabuleux lors du solstice d’été, alors que le soleil se couche exactement entre la pyramide de Khéops et celle de Khéphren (vu du Sphinx). Une précision chirurgicale qui date de 4 500 ans !

gizeh solstice.PNG

  • Chaco Canyon, Etats-Unis

Situé au Nouveau-Mexique, le Chaco Canyon est un ensemble de quelque 3 600 sites archéologiques appartenant à la culture anasazie. Ces Amérindiens y ont laissé des vestiges de leur connaissances en matière d’astronomie, notamment des pétroglyphes en forme de spirale et trois mégalithes marquant les cycles solaire et lunaire. Chaque année, lors du solstice, les rayons filtrant par-dessus les rochers forment une « dague de soleil » et créent un spectacle tout simplement divin.

Chaco Canyon, États-Unis

 

  • Île de Pâques, Chili

Perdue au beau milieu de l’océan Pacifique, l’île de Pâques (en rapanui Rapa Nui) est l’un des endroits les plus mystérieux de la planète en raison de ses moaï, d’étranges statues monumentales. Lors du solstice d’été, il est possible d’y observer la course du soleil sur ces statues et d’ainsi ressentir la force du lien qui unissait les habitants d’autrefois à la nature.

Île de Pâques, Chili
  • Machu Picchu, Pérou

Cette ancienne cité inca datant du XVième siècle se trouve à quelque 2 400 mètres d’altitude sur le versant oriental des Andes centrales. On peut y voir les ruines de temples construits pour adorer le dieu du Soleil. On y célébrait autrefois le culte du solstice, notamment grâce aux fenêtres parfaitement situées pour laisser entrer les rayons du soleil.

Machu Picchu, Pérou
  • Newgrange, Irlande

Situé dans le Comté de Meath, au nord de Dublin, Newgrange est l’un des plus célèbres sites archéologiques de l’Irlande. C’est en fait un tumulus de 85 mètres de diamètre à l’intérieur duquel on atteint la chambre funéraire par un long passage couvert. Chaque année, le jour du solstice d’hiver, le soleil pénètre directement dans la chambre centrale pendant à peu près 15 minutes. Lors du solstice d’été, cette sépulture s’illumine également d’une façon particulière.

Newgrange, Irlande

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s