Le saviez-vous ? les fourmis


Les fourmis, insectes omniprésents dans le monde, possèdent des particularités fascinantes que tout le monde ne connait pas.

Elles ne font que quelques millimètres et pourtant, elles sont probablement l’un des insectes les plus sociaux et organisés sur notre planète Terre.

Découvrez 15 choses extraordinaires que vous ne savez peut-être pas sur ces insectes :

1. Certaines fourmis peuvent vivre plus de 20 ans. Lasius niger, surnommée la « fourmi noire des jardins », une espèce commune en Europe et en Inde détient le record de longévité  : une reine Lasius niger a vécu 28 ans et 8 mois dans un laboratoire. En comparaison, beaucoup de fourmis vivent moins d’un an au stade adulte.

lasiur-niger-fourmi

2. Les fourmis sont comestibles. Appréciées et régulièrement consommées en Asie, Afrique et Amérique centrale, les fourmis, préalablement déshydratées, sont mangées pour leur croquant.

3. Il faudrait environ 4,5 millions de fourmis pour égaler le poids moyen d’un être humain, en prenant en moyenne 15 milligrammes pour le poids d’une fourmi et 65 kilogrammes pour le poids d’un homme. Mais en terme de biomasse, les fourmis surpassent celle de l’homme. D’après les estimations, ces insectes représenteraient entre 10 et 20% de la biomasse animale terrestre de la planète, avec plusieurs millions de milliards d’individus au total.

4. Les fourmis peuvent servir de points de suture. Pour faire des points de suture, des tribus indigènes d’Afrique Orientale, comme les Masaï, utilisent les fourmis légionnaires du genre Dorylus pour fermer leurs plaies. En effet, cette espèce possède une caste de soldats qui ont la particularité de lâcher difficilement prise après une morsure. Les tribus les utilisent alors comme points de suture en faisant pincer la plaie par les fourmis puis en leur arrachant le corps.

5. Une fourmi en chute libre ne mourra jamais. Quelle que soit la hauteur, une fourmi ne peut se tuer ni se blesser en tombant. Son poids ultra léger lui permet d’atteindre une vitesse maximale très rapidement dès quelques centimètres de chute mais son corps est suffisamment résistant pour la protéger du choc.

6. Les fourmis maitrisent l’art de la guerre. Certaines espèces de fourmis forment des sociétés très unies et leurs comportements complexes sont bien connus par les entomologistes. La stratégie militaire en fait partie et les fourmis la maitrisent adroitement lors de batailles et selon les enjeux. Par exemple, trois fantassins peuvent cibler et aller immobiliser un ennemi, jusqu’à attendre que l’un des guerriers, physiquement plus grand, arrive et coupe en deux le corps du prisonnier. On sait aussi que les fourmis ajustent le nombre de leurs soldats par rapport à l’importance des menaces qui se présentent.

7. Les fourmis peuvent former des méga-colonies. À ce jour, la plus grande méga-colonie de fourmis connue s’étend sur 6.000 kilomètres ! Elle longe ainsi la péninsule ibérique et la côte méditerranéenne pour arriver en Italie. Cette colonie gargantuesque est constituée de 30 populations de fourmis comportant des millions de nids entre lesquels les individus ne montrent aucun signe d’agression. Les scientifiques pensent qu’elles ont toutes un lointain lien de parenté.

fourmi mégacolonnie.jpg

8. Les fourmis possèdent deux estomacs. Le premier est utilisé pour la digestion de la nourriture qu’elle ingurgite. Le second est appelé l’estomac social, et consiste à stocker la majeure partie de la nourriture pour ensuite la régurgiter lorsque qu’une autre fourmi en a besoin. Ce mode de transfert de nourriture s’appelle la trophallaxie.

9. L’âge définit le poste occupé par une fourmi dans la fourmilière. Les fourmis suivent le même parcours et changent de rôle suivant leur âge : dans un premier temps, elles deviennent nourricières et sont chargées d’apporter en continu de la nourriture aux larves et les déplacent en fonction de la température. Puis, les ouvrières deviennent des « fourmis de ménages » et ont la responsabilité d’entretenir le nid, et parfois même, d’évacuer les déchets. Enfin, les ouvrières ayant le plus d’expérience prennent le rôle de gardiennes et patrouillent autour de la fourmilière.

10. Les fourmis pratiquent l’élevage : il arrive que les fourmis élèvent des pucerons pour les traire. En effet, les pucerons excrètent le miellat, un liquide visqueux riche en sucre et acides aminées, dont raffolent les fourmis. En échange, les fourmis protègent les pucerons contre leurs éventuels prédateurs, mais il n’est pas rare de voir les fourmis s’en servir comme de la nourriture.

fourmis pucerons

11. Les fourmis changent de couleur selon la nourriture qu’elles ingurgitent. Une expérience a ainsi montré qu’en leur faisant manger du sucre coloré vert, jaune ou rouge, les fourmis prennent la couleur correspondante.

12. Les fourmis peuvent tout ravager sur leur passage. Les fourmis légionnaires (Eciton) d’Amérique ont la particularité d’être extrêmement ravageuses. Formant des colonies nomades de 150.000 à 700.000 individus, leur déplacement est destructeur. En effet, la colonie longue de dizaines de mètres détruit et mange tout sur son passage, dont les animaux de grande taille.

13. Certaines fourmis ont une piqure aussi douloureuse qu’une balle de fusil. La fourmi Paraponera, surnommée fourmi « balle de fusil », est une espèce particulièrement dangereuse vivant dans la forêt amazonienne. Sa taille exceptionnelle, entre 1,8 et 3 cm, est à la hauteur de la douleur que sa piqûre peut infliger, aussi intense que celle d’un coup de fusil. Dans certaines tribus d’Amazonie, le rituel de passage à l’âge adulte consiste à se faire piquer par plusieurs de ces fourmis en même temps, en enfilant une sorte de gant qui en est rempli. L’objectif ? Rester le plus stoïque possible.

14. Les fourmis peuvent être des agents infiltrés. Temnothorax pilagens ou fourmi « pillarde », a été récemment découverte dans l’est des États-Unis. Cette espèce de fourmi a l’étonnante capacité d’utiliser un camouflage pour infiltrer d’autres fourmilières. Grâce à des substances chimiques spécifiques qu’elles sécrètent, les autres fourmis sont incapables de les reconnaître en tant qu’ennemies. Cette diversion permet aux fourmis pillardes d’emporter des larves, voire des ouvrières, pour ensuite les réduire en esclavage.

15. Les fourmis peuvent former un radeau. Pour survivre pendant des inondations, les fourmis de feu (Solenopsis invicta) peuvent former un véritable radeau flottant en se regroupant entre elles. Ce sont leurs corps hydrofuges et les bulles d’air formées entres elles qui leur permettent de respirer et de réaliser une telle prouesse. La reine se trouve à l’intérieur de cette formation en boule tandis que les ouvrières sont à l’extérieur. Les fourmis de feu peuvent vivre ainsi plusieurs mois sur l’eau.

16. Les fourmis peuvent tisser leur nid. Les insectes Oecophylla font partie de la sous-famille des fourmis et ont la spécificité de tisser leurs nids à partir de feuilles d’arbres encore attachées à leur branche. Pour se faire, elles plissent les feuilles avec leurs mandibules et utilisent les fils de soie produits par leurs larves pour maintenir et solidifier les plis.

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Roomanies dit :

    Deux estomacs, changement de couleur ? Woow, ne je savais pas ces détails sur les fourmis. Merci de ce savoir!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s