Cyclone, ouragan, tornade, typhon … Connaissez-vous leurs différences ?


Les Antilles sont dévastées depuis quelques jours par l’ouragan Irma qui poursuit sa course folle vers Miami. Irma est un ouragan de catégorie 5 sur une échelle allant de 1 à 5, avec des vents allant jusqu’à 360km/h. Une puissance jamais atteinte jusque-là.

Savez-vous comment se forme un cyclone ? Quelle est la différence entre un cyclone et une tornade ? un typhon et un ouragan ? Voici quelques explications pour y voir plus clair.

En fait, cyclone, ouragan, typhon, hurricane… représentent le même phénomène. La différence entre les termes n’est pas physique mais géographique. Le mot Cyclone est utilisé dans le Pacifique Sud et l’Océan Indien. On parle d’Ouragan/ Hurricane dans l’Atlantique Nord, le Pacifique Nord-Est. Et on l’appelle Typhon dans le sud-est asiatique.

Il est appelé plus localement Willie-Willie dans quelques iles de l’océan Indien et en Australie, et Kamikaze au Japon.

typhon cyclone

Le cyclone se déclenche à très basse pression dans les régions tropicales. Il correspond à des vents violents tourbillonnaires (jusqu’à 350km/h) accompagnés de pluies torrentielles et d’énormes vagues se créant sur les océans, provoquant souvent des tsunamis. Leur diamètre est de plusieurs centaines de km. C’est un phénomène naturel permettant de réguler la température de la Terre en transportant le trop-plein d’énergie des Tropiques vers les Pôles. Le cyclone se forme en effet lorsque la température de l’eau de l’océan est supérieure à 26 °C.

En dessous de 63 km/heure de vent, on parle seulement de tempête tropicale. Ce n’est qu’à partir de 118 km/h que le phénomène entre dans la classification des cyclones tropicaux. Lorsque les vents dépassent les 241 km/h, on parle de super-typhons.

La saison cyclonique pour un océan se déroule entre l’été et l’automne de l’hémisphère concerné, avec un pic d’activité en fin d’été. Pour l’Atlantique nord, la saison cyclonique officielle s’étend du 1er juin au 30 novembre, et pour le Pacifique nord-est, du 15 mai au 30 novembre. Pour la zone sud-ouest de l’océan Indien, c’est plutôt la période du 15 novembre au 30 avril. En ce qui concerne le Pacifique nord-ouest, il n’y a pas vraiment de saison officielle car l’activité cyclonique se manifeste tout au long de l’année.

cyclone-planete-1.jpg

La tornade est un phénomène différent. Elle déclenche également des vents très violents mais contrairement au cyclone, elle ne naît pas à cause d’un état dépressionnaire. Elle prend naissance dans les nuages orageux (cumulonimbus) et se forme généralement dans une atmosphère fortement instable, quand l’air chaud et humide des couches atmosphériques basses remonte et rencontre l’air froid de la haute troposphère. En cas de variations de la force et de la direction des vents à différentes altitudes (appellé les « cisaillements des vents »), les deux masses d’air ne se mélangent pas mais s’enroulent l’une autour de l’autre, avec un mouvement de spirale.

En général, les tornades surviennent au printemps, quand il fait encore froid dans le Nord mais que le climat se réchauffe dans le Sud. Elles durent une dizaine de minutes. Elles se déplacent à la vitesse de l’orage, entre 50 et 100 km/h et le diamètre de leur vortex oscille entre quelques dizaines et quelques centaines de mètres. Mais dans les cas extrêmes, les vents peuvent atteindre jusqu’à 500 km/h et le tuba plusieurs kilomètres de long. De fait, elles sont souvent plus intenses et plus destructrices que les cyclones.

On en trouve dans de nombreux pays du monde (Etats-Unis, Australie, Japon, Bengladesh, Europe de l’ouest, Afrique du sud…), avec une puissance variant en fonction de leur lieu de naissance. Les Etats-Unis et l’Australie sont les pays où l’on recense le plus de cas, alors qu’en Asie elles sont de forte intensité. L’Europe quant à elle connait également le phénomène des tornades, mais généralement d’intensité plus faible comparée aux tornades américaines.

tornade

Chaque année, plus de 50 cyclones se développent au-dessus des océans tropicaux. Quant aux tornades, on en a recensé 2500 l’an dernier, dont 1000 rien qu’aux Etats-Unis !

Avec le réchauffement climatique provoqué par l’homme, les températures de surface de la mer sont attendues d’augmenter de plusieurs degrés au cours du XXIe siècle. Or on sait que le seuil de formation des cyclones est une eau chaude, supérieure à 26°. Idem pour les tornades, qui sont liées aux changements soudain de température.

On doit s’attendre malheureusement à une augmentation notable de ce type de phénomènes climatiques dans le futur.

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Aphadolie dit :

    Excellent article. Merci pour toutes ces informations.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s