Pourquoi la météo se trompe parfois ?


Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai du mal à m’habiller le matin, surtout en ce moment : manches longues, manches courtes, manteau, imperméable, short ??  J’ai beau regarder la météo, une fois sur 2 elle se trompe…

“Les prévisions météo restent une question de probabilités et comportent une dose d’incertitude.”

Petit focus sur les origines de la météo…

Les premières tentatives

À l’aube de la civilisation humaine, les prévisions météorologiques étaient basées sur un mélange de superstition et d’observations empiriques très peu fiables. Les Babyloniens, par exemple, examinaient la forme des nuages, l’ancien peuple chinois utilisait les étoiles, tandis que dans l’Antiquité, les Grecs mêlaient souvent l’astrologie et la mythologie.

Au cours des siècles, la météorologie est devenue une science grâce à l’invention d’instruments de mesure (tels que le thermomètre de Galilée ou le baromètre) et aux classifications des évènements atmosphériques sur une grande échelle, sous l’impulsion des grandes explorations terrestres et maritimes.

La météo à l’époque moderne

Les tous premiers bulletins météorologiques font leur apparition dans le journal The Times le 1er Août 1861, suivies par les premiers services météorologiques en France (1863) et en Italie (1866).

La météo telle que nous la connaissons aujourd’hui n’apparaît cependant qu’au XXe siècle, avec la formulation et l’évolution des modèles mathématiques de plus en plus précis et le développement de l’ordinateur (dans les années 50) capable de traiter une grande quantité de données.

bulletin météo en 1973 en France
Bulletin météo présenté en 1973 par Guy Larivière sur l’antenne de l’ORTF en France. A cette époque, le présentateur n’avait pas le droit de dire les mots « anti-cyclones » ou « dépression », jugés trop anxiogènes pour les spectateurs.

Ordinateurs et météo

Les phénomènes météorologiques sont décrits à travers une série d’équations qui, après avoir été élaborées par l’ordinateur, permettent de prédire le temps qu’il fera. Les trois éléments de base utiles pour les prévisions sont la pression atmosphérique, la température et l’humidité de l’air. Elles sont collectées par les stations terrestres et les satellites et ensuite traitées par des ordinateurs selon les modèles mathématiques de prévision.

Pourquoi les prévisions se trompent ?

Les raisons sont nombreuses, mais il y en a deux qui comptent plus que les autres.

La première est que les instruments météorologiques ne couvrent pas tous les coins de la planète et la qualité des prévisions en ressent les effets. L’utilisation des satellites a toutefois amélioré les choses : la météo est fiable pour le lendemain dans 80 % des cas.

Deuxièmement, les prévisions météo restent une question de probabilités et comportent une dose d’incertitude. À ce jour, la fiabilité est très élevée dans les 2-3 premiers jours, avec une limite de prévisibilité de six jours environ. Au-delà, jusqu’à un maximum de 15 jours, on ne peut parler que de tendances, sujettes à d’éventuels bouleversements.

Les progrès de la météo au 21ème siècle

Depuis le grand tsunami en 1994 qui a fait plus de 220.000 morts, de nombreux pays dont la France ont investi dans des stations météo en temps réel, et ont travaillé sur des systèmes d’alerte beaucoup plus sophistiqués qu’auparavant. Ils ont aussi commencé une collaboration au niveau mondial, ce qui n’était pas le cas jusqu’alors. Cela apporte une vision beaucoup plus large des phénomènes météorologiques, le fameux « effet papillon ».

Les technologies comme le GPS ou le Big Data permettent également désormais de capter et d’étudier des données sur la déformation de la croute terrestre pour anticiper les catastrophes, mais aussi la météo conséquente.

La météo n’est pas une science encore 100% exacte, même si elle a fait d’énormes progrès depuis trente ans, avec l’apparition des satellites. Prévoir le temps de la journée reste très aléatoire, et un exercice de statistiques.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. anne35blog dit :

    c’est vrai quand ce moment on a toutes les saisons en une journée,; on gèle, on étouffe, on prend quelques gouttes de pluie…

    Aimé par 1 personne

    1. oui, et il semble que malheureusement il va falloir s’habituer à ces changements soudains de temps !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s