L’incroyable histoire d’IKEA


Le fondateur d’IKEA, Ingvar Kamprad, est décédé le week-end dernier. Qui ne connait pas Ikea ? En 70 ans à peine, cet entrepreneur de génie a transformé nos vies. On a tous, je pense, au moins un objet ou un meuble de l’entreprise suédoise à la maison. Et on a tous en tête un canapé ou une chaise au nom imprononçable qui nous a fait bien rire dans le spot TV…

Voici l’incroyable histoire de cette société qui a conquis le monde sur une idée révolutionnaire, le meuble en kit.

Une belle succes-story à la suédoise

C’est à 17 ans à peine, en 1943, qu’Ingvar Kamprad crée son entreprise, avec l’argent que son père lui donne pour le récompenser de ses bons résultats scolaires. Il fonde alors IKEA, dont le nom est formé par ses initiales (IK), et des premières lettres des noms de la ferme et du village où il a grandi 
- Elmtaryd et Agunnaryd (EA). Dans un premier temps, la société vend en porte à porte des produits tels que stylos, portefeuilles, nappes, ainsi que d’autres articles du même acabit.

En 1945, l’entreprise se lance dans la vente par correspondance, au travers d’un catalogue : un concept novateur à l’époque, qui fidélisera la clientèle. Bien souvent, c’est le camion du milkman local, qui sert de camion de livraison aux clients. Les meubles y font progressivement leur apparition à partir de 1947, pour devenir l’unique gamme de produits dès 1951. Deux ans plus tard, la marque ouvre son premier magasin, puis un showroom, même si le modèle de distribution prépondérant reste la vente par correspondance.
IKEA1
Ingvar Kamprad en famille dans les années 1980

En 1956, un employé a l’idée de démonter les pieds d’une table pour la faire entrer dans un coffre de voiture. Le concept du meuble en kit, plus facile et moins cher à stocker et transporter, était né.

FFF : Fonctionnalité, Forme et Facilité, telle deviendra la devise des magasins Ikea. La manière de consommer les meubles est révolutionnée : les meubles sont désormais livrés dans un paquet plat, et c’est au client lui-même de monter son achat. Le transport en est par ailleurs facilité.

Les années 60 vont voir une accélération rapide de la marque avec l’ouverture en Norvège d’un magasin, la création de la fameuse chaise Olga (1964), dont le design s’inspire des chaises bistro françaises, et l’ouverture du groupe sur le créneau des accessoires de cuisine en 1965.

ikea3

L’expansion internationale en dehors de Scandinavie commence dès 1973. D’abord la Suisse, puis l’Indonésie et ensuite les Etats-Unis. C’est à cette époque également que le groupe dépasse le milliard de Couronnes de bénéfices. A la fin de cette décennie, Ikea sort une petite bibliothèque modulable, la mythique Billy, qui sera vendue à 0 millions d’exemplaires. Le groupe compte en 1983 plus de 6 000 employés à travers le monde.

Les années 90 vont être extrêmement profitables pour Ikea, la marque est présente dans plus de 25 pays avec 114 magasins. Ikea s’essaye avec succès à la restauration (avec son célèbre hotdog à 1 €) en 1997. Le credo d’Ikea devient  « Une maison de rêve à des prix de rêve ».

Les années 2000 voient le développement de l’activité de cuisiniste, de nouveaux marchés de distribution (Russie, Japon, Arabie Saoudite). Aujourd’hui la marque est le numéro un mondial de l’ameublement intérieur. On compte 328 magasins dans le monde, pour 34,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016.

Le logo Ikea n’a que très peu changé au fil des ans et la version de 1967 reste le symbole immuable et permanent de l’entreprise.

logo IKEA

Une entreprise qui a révolutionné le mode de consommation des ménages

IKEA n’a pas inventé que le meuble en Kit. Ingvar a surtout inventé un nouveau concept de magasins pour la famille.  L’installation des crèches par exemple dans les magasins a créé une petite révolution dans l’industrie du meuble. Rapidement s’ajoute une cafétéria, proposant de nombreux repas à un prix très intéressant. Avec tant de clins d’œil à la vie quotidienne, la clientèle se fidélise et vient autant pour se détendre que pour consommer. Les magasins par ailleurs sont tous sur le même modèle : cette standardisation apporte également le sentiment de ne pas être perdus : « Chez nous, vous êtes comme chez vous ! »

L’aménagement des magasins reste également le point fort d’Ikea. Un parcours fléché de l’entrée aux caisses, oblige le client à passer devant la totalité des produits du magasin et le pousse à consommer. Ikea a été le premier à organiser ses magasins de telle manière, mouvement qui a été repris par de nombreuses enseignes depuis. Le self-service est également un concept inventé par Ikea.
 IKEA 6
Enfin, la force d’Ikea est que l’entreprise adapte constamment sa gamme pour simplifier au maximum la logistique et donc le coût. Chaque sou gagné sur l’optimisation d’un produit est répercuté au client, le fidélisant davantage. Coté conception, on n’utilise pas de bois brut, trop cher, mais des agglomérats de copeaux de bois frais, sciure, colle et meubles recyclés. En utilisant moins de matière, on fait ainsi des meubles moins lourds, et qui prennent moins de place dans les camions.

Coté Publicité, la marque est également fort novatrice : catalogue distribué gratuitement à tous les foyers de la zone de distribution, pyjama parties organisées en magasin pour tester la literie, aires d’autoroutes transformées en hôtels éphémères pendant les grands départs d’été… Début 2018, Ikea a même lancé un catalogue un peu spécial en Suède : les femmes enceintes peuvent avoir 50% de réduction sur les accessoires bébés si elles urinent sur la page du catalogue qui comporte un test de grossesse…

Un concept qui se veut social et écologique

Ikea se présente comme l’héritière du style des artistes Carl et Karin Larsson, qui, à l’aube du XIXe siècle, furent à l’origine du style suédois : fonctionnalité, gain de place, forme, couleurs… Un style dont s’est inspiré Ingvar Kamprad pour créer Ikea.

ikea2.PNG
Autoportrait, par Carl Larsson

Le concept IKEA commence avec l’idée d’offrir un éventail d’articles d’ameublement abordables pour le plus grand nombre et non pour une minorité. Les clients IKEA jouent un rôle important dans ce que l’entreprise appelle le processus de design démocratique: « Nous faisons notre part du travail. Vous faites la vôtre. Ensemble nous faisons des économies ».

Chaque nouvel employé d’Ikea reçoit à l’entrée dans l’entreprise, un exemplaire du testament de son fondateur, rédigé en 1976. Il y présente les ambitions de son entreprise pour venir en aide aux « non-privilégiés », les laissés-pour-compte des pays et des systèmes de gouvernement qui « utilisent de façon disproportionnée une grande partie des biens à satisfaire une petite fraction de la population ».

« Chez Ikea, le gaspillage est un péché capital ». Une conscience écologique qui n’est pas oubliée : gestion forestière, engagement pour un coton durable, sapins de Noël recyclés, bus affrétés depuis les centres-villes pour conduire les clients au magasin …

Petits prix, design pour tous, expérience client novatrice, conscience écologique, Ikea s’appuie sur un business-model et une identité à part. En créant sa marque unique le géant suédois a su se rendre incontournable.

ikea 5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s