Le saviez-vous ? La formation du flocon de neige


Le premier à avoir réussi à photographier les flocons de neige, et donc à les étudier, est le photographe américain Wilson Bentley. Sur une période de 40 ans, il réussit la prouesse de photographier 5.000 clichés de cristaux de neige, qu’il réunira dans un ouvrage publié en 1931, Snows Crystals.

Winston Bentley au travail
Wilson Bentley au travail

Mais comment la nature peut-elle créer ces magnifiques structures éphémères ?

Pour que la neige se forme, trois conditions doivent être réunies : des températures inférieures à 0 °C, de la vapeur d’eau, et la présence de minuscules particules volatiles qu’on appelle les « aérosols » (poussière, sable, sel marin, pollen, cendre, …).

Lorsqu’un nuage refroidit, de la vapeur d’eau atmosphérique se condense autour de ces aérosols, et se cristallise autour d’eux en formant de petites gouttelettes. Petit à petit, de nouvelles molécules d’eau viennent se fixer sur cet agrégat.

Mais pas n’importe comment !  les molécules d’eau sont « dipolaires », c’est à dire qu’elles ont chacune un côté positif et un côté négatif. Comme dans la nature les contraires s’attirent, lorsque les molécules d’eau se lient, les cristaux vont s’ajouter à des endroits bien précis. Ce qui permet d’obtenir les différentes formes des flocons (étoile, hexagone ou encore aiguille ou colonne).

flocons
flocons photographiés par Wilson Bentley en 1912

Habituellement, un flocon peut mettre entre dix minutes et une heure pour se former complètement. Durant ce laps de temps, sa croissance est fortement influencée par les conditions extérieures et les aléas du milieu, tels que la température, la pression, l’humidité et le vent. Les flocons sont donc tous différents les uns des autres, chaque structure étant unique. Pour autant, il présentent en général une géométrie «parfaite» du point de vue de la symétrie.

Aujourd’hui encore, les flocons de neige n’ont pas livré tous leurs secrets. De nombreux  scientifiques continuent à marcher dans les pas de celui que l’on surnomme the snowflake man (« l’homme aux flocons de neige »).

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. photo2739 dit :

    Magnifiques clichés de ce photographe du siècle dernier ! Savez vous comment il faisait pour accrocher ces flocons à la pellicule ?

    J'aime

    1. Wilson Bentley a accroché un appareil photo sur un microscope, et photographiait la neige qui tombait sur un drap de velours noir.
      Ca parait simple comme ça, mais il a mis des années à peaufiner sa méthode !

      Aimé par 2 personnes

  2. Merci beaucoup.
    J’ai lu qu’à ce jour, sa collection de photos reste inégalée. très bonne journée et à bientôt.

    J'aime

  3. Aphadolie dit :

    Excellent article. Je ne savais pas qu’il s’agissait de la première personne à avoir pris ce genre de photos.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s