L’industrie de l’eau gazeuse


L’eau gazeuse ou eau pétillante est une eau dont l’effervescence est due à la présence de dioxyde de carbone inséré de manière naturelle – durant la remontée de l’eau dans les lacs-, ou artificielle, par ajout en usine.

L’industrie de l’eau gazeuse commence par son invention en 1766 par le chimiste suédois Torbern Olof Bergman (en bas à droite sur la photo). Celui-ci cherchait à reproduire les eaux pétillantes présentes naturellement dans certains lacs, estimées bonnes pour la santé à l’époque. Il conçoit donc un procédé entraînant la dissolution d’un gaz dans de l’eau, ayant auparavant trouvé que celui qui lui donnait son effervescence était du dioxyde de carbone.

Cependant, et là est le départ de la véritable industrie de l’eau pétillante, l’Anglais Joseph Priestley (en haut à droite sur la photo), découvre en 1767 une autre méthode de mélange de l’eau avec du de CO2, qu’il décrira dans un livre intitulé « Directions for Impregnating Water with Fixed Air ».

Ne connaissant pas un grand succès après leur découverte, ces procédés seront oubliés durant vingt ans, puis repris par Johann Jacob Schweppe (à gauche sur la photo) en 1783 qui créera la firme mondialement connue « Schweppes », active depuis 235 ans. Il sera le premier à les commercialiser, à l’époque en petite quantité et seulement pour les plus aisés (au XVIIIème siècle, le prix de cette boisson était extrêmement excessif), faisant ainsi sa fortune.

Mais c’est seulement à partir de 1832, après l’épidémie de choléra, que l’eau pétillante, alors utilisée en médicament pour stopper les vomissements, va se développer au grand public, son coût ayant énormément réduit à cause de la présence de la concurrence. De 500.000 bouteilles produites en France en 1845, on passe à dix millions en 1855.

pub

Le siphon, utilisé pour stocker l’eau gazeuse et la servir, entre alors dans les habitudes françaises : on l’utilise chez soi, au bar ou au restaurant. On en trouve de diverses formes : cylindriques, pyramidales ou octogonales… Dans les brasseries, on installe des « colonnes de comptoir » pour en faciliter la distribution.

syphon

L’industrie de l’eau gazeuse se développe très rapidement au XIXe siècle : plusieurs pays d’Europe et d’Amérique latine en consomment en masse. De nombreuses entreprises mondiales s’installent progressivement sur le secteur comme : Nestlé, PepsiCo, Coca-Cola (voir précédent article) ou Danone.

De nouveaux termes comme « sparkling water » apparaissent dans les années 1950 et des eaux gazeuses aromatisées sont également mises en vente dans le commerce mondial.

A la fin du XXe siècle, se produit le retour à une fabrication ménagère de l’eau gazeuse, par l’emploi d’appareils domestiques permettant l’injection de gaz par le biais de cylindres rechargeables.

sodastream.JPG

A ce jour, la consommation d’eau gazeuse atteint en moyenne 6 litres par personne dans le monde, avec une progression continue de 13% /an. Elle correspond avant tout une consommation dite de «plaisir».

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s