Le saviez vous ? le symbolisme des jeux de carte


Comme la religion ou le calendrier, les cartes à jouer sont liées à la numérologie, au symbolisme et à l’astrologie.

Les jeux de 52 cartes sont basés sur le calendrier grégorien : il y a 4 couleurs pour les 4 saisons de l’année, 12 figures pour les 12 mois, 52 cartes pour les 52 semaines et la somme de tous les points d’un jeu de 52 cartes plus le joker est de 365 pour les 365 jours de l’année, et de 366 avec 2 jokers pour les années bissextiles.

On trouve aussi 3 cartes qui désignent des personnes (le valet, la dame et le roi) et 4 couleurs différentes : une multiplication toute simple qui mène aux 12 mois de l’année et aux 12 signes du zodiaque.

D’autres signes sont évidents : Le total de chaque couleur donne 91 points (les valets, dames et rois valant respectivement 11, 12 et 13 points), la somme des points de chaque couleur donne 91, soit la longueur (en jours) de chaque saison. Les 2 couleurs (rouge et noir) désignent la division de l’année en 2 parties, avec le solstice d’été et l’équinoxe d’automne. De plus, chaque couleur consiste en 13 cartes qui correspondent aux 13 semaines de chaque saison de l’année. 

Et en multipliant par quatre le chiffre 91, nous arrivons de nouveau à 364 points, auquel on ajoute le point de joker pour faire 365.

Coté personnages, les figures des jeux de cartes françaises portent chacune un nom :
Les Rois sont nommés d’après quatre dynasties célèbres : Israël et David (roi de pique), Alexandre le Grand (roi de trèfle) et César (roi de carreau). Charles est soit Charlemagne, soit Charles VII (roi de cœur).
Quant aux Dames, Argine est la fille du roi Argos (trèfle), Judith (cœur) et Rachel (carreau) sont deux figures bibliques et Pallas une déesse grecque (pique).
Pour les Valets : Lancelot est Lancelot du Lac, le célèbre chevalier de la Table Ronde (trèfle), Hector le Troyen (carreau) est l’époux d’Andromaque qui est tué par Achille, Hogier (valet de pique) est un cousin de Charlemagne et La Hire (valet de coeur), un gentilhomme à la cour de Charles VII et compagnon d’armes de Jeanne d’Arc.

Le plus étonnant reste probablement le fait qu’en français, en anglais, en allemand et même en hollandais, la somme de toutes les lettres des noms des 13 cartes fait 52, comme le nombre de cartes dans un jeu…

JEU DE CARTES 2.PNG
Ancien jeu de cartes du 19eme siècle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s