L’Interstitium, le 80ème organe du corps humain


En mars dernier, des chercheurs américains pensent avoir décelé un nouvel organe du corps humain, dont la connaissance pourrait permettre de mieux comprendre la propagation de certains cancers ou les mécanismes derrière l’acupuncture. Son nom : l’Interstitium.

Imaginez une couche de tissus faite de compartiments remplis de fluide, circulant dans l’ensemble du corps. Cette « dentelle » entourerait nos organes, artères, veines, muscles, passerait sous la peau, et connecterait tout ce petit monde par un fluide rempli d’un réseau de protéines résistantes (collagène) et flexibles (élastine).

Appelé Interstitium, cet organe pourrait être le 80e organe connu du corps humain. L’an dernier déjà, des scientifiques avaient découvert le 79ème organe, le mésentère, une membrane qui relie l’intestin aux parois abdominales.

Comme souvent, la découverte a été faite par hasard : C’est en étudiant la voie biliaire d’un patient pour détecter l’éventuelle présence de cellules cancéreuses, que deux médecins du Mount Sinai Beth Israel Medical Center décident d’utiliser l’endomicroscopie confocale, une nouvelle technique d’imagerie microscopique in vivo, et mettent alors en lumière ce réseau complexe. Ils demandent alors une étude complémentaire à leurs homologues de la New York University School of Medicine à New York, qui témoignent de la même découverte le 27 mars dernier. L’Interstitium était resté invisible jusqu’à aujourd’hui en raison des techniques de microscopie traditionnelles, qui supposent de couper les tissus en tranches pour les examiner sur des lames de microscope, évacuant tout le fluide présent…

L’Interstitium aurait de nombreuses fonctions dans le corps. Il servirait d’abord d’amortisseur, pour protéger les organes qu’il entoure, empêchant entre autres les tissus de se déchirer en cas de choc. Il serait peut-être également la source de la lymphe, ce liquide incolore qui véhicule nutriments et globules blancs et joue un rôle majeur dans nos défenses immunitaires. Mais il fournirait également des canaux permettant notamment au cancer de se propager dans l’organisme, en tant que « autoroute de fluide en mouvement« .

Si l’Interstitium est reconnu officiellement comme un nouvel organe humain, il s’agirait de l’un des organes les plus étendus de notre corps. Il est en effet presque omniprésent et occuperait, selon certaines estimations, près de 20% de la masse du corps humain.

Quoi qu’il en soit, cette découverte est fabuleuse, car elle devrait permettre de faire avancer la recherche sur la lutte contre le cancer, et de comprendre les bienfaits de l’acupuncture, médecine traditionnelle chinoise qui s’appuie sur la présence de méridiens interconnectés dans le corps.

Interstitium.jpg
Représentation de l’Interstitium – licensed under CC-BY-ND

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s