Les sectes : de la croyance à la manipulation…


Secte (définition du Larousse) : de sequi (latin), suivre. Groupement religieux, clos sur lui-même et créé en opposition à des idées et à des pratiques religieuses dominantes.

Aujourd’hui, en France, 170 sectes sont répertoriées, et plus de dix mille dans le monde. Ce n’est pas tant la doctrine ou le dogme de ces organisations qui sont dangereux, mais les moyens utilisés, proches de la manipulation psychologiques ou mentale, pour parvenir à « fidéliser » leurs sympathisants.

On peut lire sur le site de Miviludes (Mission Interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), qui dépend du Premier Ministre, la définition de la dérive sectaire : « dévoiement de la liberté de pensée, d’opinion ou de religion qui se caractérise par la mise en œuvre de pressions ou de techniques ayant pour but de créer, de maintenir ou d’exploiter chez une personne un état de sujétion psychologique ou physique, la privant d’une partie de son libre arbitre, avec des conséquences dommageables pour cette personne, son entourage ou pour la société. »

Les sectes font des émules, car en théorie elles s’adaptent aux besoins et attentes de leurs contemporains, en donnant une réponse à un mal-être personnel au travers de thérapies ayant trait à la santé, au développement, au bien-être, ou à l’écologie. Après avoir fait croire à l’adepte qu’avec elle, il aura les solutions à ses problèmes ou à ses questionnements, la secte parvient ensuite, grâce à de nombreuses méthodes de manipulation, à l’endoctriner et à l’embrigader.

Cette stratégie de manipulation se base sur les leviers suivants :

  • La séduction : dès l’abord, un accueil à forte chaleur humaine effaçant provisoirement le sentiment de solitude, la promesse d’un mieux-être, d’une réussite professionnelle, d’un développement personnel voire de pouvoirs décuplés
  • La persuasion : les vérités sont présentées comme scientifiques et incontestables par l’utilisation de raisonnements d’apparence bien construits, s’appuyant sur des preuves tangibles, qui sont en réalité des trucages, ou des faux témoignages.
  • La valorisation narcissique : l’adepte a accès, au sein du groupe, à des connaissances secrètes, extraordinaires dont ne peut disposer le commun des mortels. Ces connaissances sont réservées aux initiés, aux « élus », dont il fait bien évidemment partie. Dans la secte, l’adepte a le sentiment d’être du bon côté et de pouvoir être « sauvé ».
  • L’isolement : messages codés, voile de mystère, informations distillées, vocabulaire spécifique, mais aussi contraintes de disponibilité, de choix, financières… toutes ces méthodes ont pour but d’isoler les membres de la secte du reste du monde, d’exciter la curiosité, et de renforcer le sentiment d’unité.
  • La culpabilisation : La secte demande à ses sujets un « engagement passionnel » pour agir pour une « bonne cause » (sauver le monde, se sauver soi-même, lutter contre les dérives…), quelque soit le moyen utilisé. Il s’agit sans doute-là d’un des leviers les plus forts et les plus dangereux de la manipulation car il permet de réduire, voire de faire disparaître les barrières morales des adeptes.
  • L’occupation mentale : les adeptes suivent un programme d’encadrement par un rituel (initiation, cérémonies, méditation, célébrations). Pas de place au doute, l’esprit est constamment occupé, la communauté et le gourou réfléchissent pour eux
  • La dépendance : endettement, techniques de psychothérapies remodelant la personnalité, peur, semi-enfermement, privations, règles intransigeantes, déracinement géographique ou par un changement de nom, chantage… L’effet est de réduire progressivement le libre-arbitre et d’accroître la dépendance.

Voici quelques sectes connues dans le monde :

  • Les Témoins de Jehovah (Jéhovah signifie Dieu en hébreu) se revendiquent chrétiens pratiquants, et sont connus pour faire du porte à porte pour entretenir et perpétuer les enseignements de Jésus. Ils attendent que la guerre universelle explose, qu’ils appellent l’Armageddon, guerre à laquelle ils survivraient… Ils sont 20 millions dans le monde.

secte témoins de Jehovah

  • Les Mormons, dont l’église (Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours) a été fondée en 1805, portent le nom d’un prophète juif qui aurait vécu en Amérique du Nord voici deux millénaires. Ils sont spécialisés dans les recherches généalogiques, qui leur ont permis de constituer la liste du plus grand nombre d’humains à sauver en cas d’apocalypse. Leurs « missionnaires » sont au nombre de 16 millions dans le Monde et c’est l’organisation qui possède la plus forte croissance dans le monde, cela notamment grâce au prosélytisme qui est un passage quasi obligé pour les jeunes mormons. Les mormons ne sont considérés comme une secte que par certains organismes officiels, mettant en exergue un fort embrigadement. 
  • La secte Moon, aussi appelée « Église de l’Unification », a vu le jour en 1954 à Séoul. Son fondateur, Sun Myung Moon, se considère comme le nouveau messie. L’Eglise de l’Unification célèbre des mariages en masse. Moon a été reconnu coupable de fraudes aux Etats-unis et est souvent critiqué pour son influence sur le monde politique et médiatique. Il possède notamment les médias américains The Washington Times et l’agence de presse United Press International. Aujourd’hui, la secte Moon attire de 5 à 7 millions d’adeptes dans le monde entier.
  • Le mouvement raëlien (initialement appelé MADECH, mouvement pour l’accueil des Elohim créateurs de l’humanité) a été fondé par le Français Claude Vorilhon, dit Raël, en 1974. A l’origine, la doctrine du mouvement se base sur le contact qu’aurait eu Raël avec des extraterrestres techniquement avancés, les « elohim », qui auraient créé la vie sur Terre ainsi que plusieurs religions comme le christianisme, le judaïsme et l’islam.
  • L’ordre du Temple solaire a été fondé par un médecin belge, Luc Jouret et par un ex bijoutier Joseph Di Mambro en 1984. On a entendu parler d’elle à la fin des années 1990, notamment pour les nombreux suicides qui ont eu lieu en France, mais aussi au Canada et en Suisse. D’après les croyances de la secte, il serait possible de faire voyager son âme si on se suicide.
  • La scientologie a été fondée par L. Ron Hubbard aux États-Unis en 1952. Considérée comme religion aux États Unis, elle a été classée secte en France en 1995. C’est l’une des sectes les plus controversées du 20ème siècle car ses pratiques mènent souvent à de nombreuses polémiques. Cette secte considère que la société devrait être débarrassée de tous ses “fléaux” : homosexuels, drogués, illettrés, criminels, personnes violentes et intolérantes. Les scientologues croient qu’après la destruction du monde, qui ne manquera pas d’arriver, seuls les « thétans », ceux qui ont créé l’Univers et les membres de la secte, auront le droit de vivre. Cette secte est connue car de nombreuses stars ont font partie (comme Tom Cruise ou John Travolta), alors qu’ils ne sont en vérité que quelques centaines de milliers d’adeptes.
  • La secte Hare Krishna a été fondée en 1966, par A.C. Bhaktivedanta Swami Praphupada, à New York. Ses membres sont contraints d’adopter un régime végétarien strict et de se couper du monde afin de s’élever spirituellement. Les fidèles peuvent à peine manger et dormir et subissent des maltraitances et violences physiques, psychologiques et sexuelles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s