La plus grande termitière du monde découverte au Brésil


Un immense réseau de termitières de plus de 230.000 km2 vient d’être découvert au nord-est du Brésil, dans la région de Fortaleza. Ce serait la plus grande structure jamais construite par un insecte. Elle représente à elle seule la superficie de la Grande-Bretagne, soit la moitié de la superficie de la France métropolitaine.

Une termitière est une structure biogénique (fabriqué par le vivant) qui constitue la partie aérienne du nid des nombreuses espèces de termites. La termitière peut être hypogée (souterraine) ou épigée (au-dessus du sol). Celle découverte au Brésil est de type épigé.

Formé de plus de 200 millions de monticules reliés entre eux, chacun faisant 2,5 mètres de haut sur 9 mètres de diamètre, ce site exceptionnel a été découvert grâce à Google Earth. « La quantité de terre déplacée s’élève à 10 km3, l’équivalent de 4.000 grandes pyramides de Gizey« , explique Stephen Martin, de l’université de Salford au Royaume-Uni, qui fait partie de l’équipe de recherche.

 

Cette structure monumentale est l’œuvre de termites de l’espèce Syntermes dirus. Se nourrissant de feuilles mortes, ces insectes ont construit les termitières au fur et à mesure qu’ils creusaient leurs galeries dans le sous-sol. Les monticules ne sont donc essentiellement que des voies d’accès et ne sont pas habités. En dessous, à un ou deux mètres de profondeur, un vaste réseau de tunnels permet de minimiser le temps de déplacement et d’avoir un accès sûr à un approvisionnement alimentaire minimal. Tous les monticules seraient ainsi interconnectés, formant ainsi une gigantesque mégalopole.

L’architecture intérieure des termitières n’est plus un mystère pour les hommes, depuis l’invention de l’imagerie médicale qui a permis de comprendre ces formidables organisations. On sait par exemple que les termites sont aveugles et dotés de 100 000 neurones. Leurs nids sont évolutifs, changeant de forme en même temps que la taille de la colonie. Les termitières géantes créent un microclimat intérieur à une température de 27°, nécessaire à la culture d’un champignon indispensable à la vie de ses habitants. Ce système de climatisation est maintenu grâce à un ensemble de cheminées, de chambres et de conduits d’aération, alors que la température extérieure peut avoisiner 0°C la nuit et dépasser 40°C en journée.

Au Brésil, des échantillons prélevés au centre de onze monticules indiquent que la termitière découverte cette semaine a vu le jour il y a près de 4000 ans. Ce réseau de termitières se situait jusqu’alors à l’abri des regard, caché dans une épaisse forêt tropicale, disparue aujourd’hui suite à la déforestation. Le climat très aride et stable de la zone expliquerait leur remarquable état de conservation.

D’autres découvertes scientifiques ont déjà eu lieu grâce à l’observation de la terre sur Google Earth. En 2009 par exemple, des chercheurs britanniques ont découvert une forêt encore inconnue au nord du Mozambique. Les expéditions organisées par la suite avaient permis d’y découvrir de nouvelles espèces animales non encore répertoriées.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s