Grands explorateurs : Hannon, le navigateur phénicien


Les Phéniciens sont connus pour avoir été les premiers grands navigateurs du monde antique. Ceux d’entre eux, établis dans les cités de l’Est méditerranéen comme les Carthaginois, ont marqué l’Histoire avec leurs voyages et leurs exploits. Hannon est l’un de ceux-là.

Hannon est un homme politique et amiral phénicien du VIème siècle avant J.C. Grâce à ses expéditions le long de la côte occidentale de l’Afrique, il a permis aux phéniciens  de maitriser le commerce de la teinture et des épices venant d’Afrique, et de fonder à partir de Carthage (située en actuelle Tunisie) d’autres comptoirs situés sur la côte africaine.

Vers 465 avant J.C., Hannon est chargé par Carthage de franchir les Colonnes d’Hercule (détroit de Gibraltar) pour aller prospecter au Sud. Carthage est à l’époque une cité prospère, qui a fait sa fortune en conquérant les richesses situées à l’ouest de l’Europe, notamment en Espagne, en Sicile et en Sardaigne. Intrépides, les carthaginois sont de grands marins, prêts à explorer très loin pour rapporter des matières premières comme l’or, indispensable pour le développement de l’artisanat et du commerce.

Hannon part à l’aventure avec une flotte de soixante navires et de 30 000 personnes à bord ; il doit débarquer à chaque étape pour y fonder des villes ou peupler des comptoirs déjà existants et, une fois atteint le dernier comptoir, poursuivre sa route pour une expédition d’exploration.

Après deux jours de navigation, il crée une première ville, Thumiatérion. Au delà, il parvient au Soloéis, « promontoire de Lybie couvert d’arbres », où il fait ériger un sanctuaire à Poséidon, puis s’arrête quelques temps chez les Lixites (éthiopiens), éleveurs nomades. Il visite ensuite l’île de Kerné située dans la baie du Rio de Oura, atteint le golfe de Cherbro sur la côte de Sierra Leone, et poursuit sa route jusqu’au golfe de la Corne du Midi (Cameroun). Il arrête là sa navigation faute de vivres. Pendant son périple, Hannon fonde sept colonies, ce qui permet aux phéniciens de contrôler la route menant à Madère et aux Canaries, et à Carthage de devenir rapidement le centre névralgique de la Méditerranée.

périple de Hannon
Périple de Hannon

Le périple de Hannon a été d’abord gravé sur les murs du temple de Melqart à Carthage, mais détruit ensuite par les Romains en même temps que la cité tout entière. Son voyage fut ensuite repris par Aristote, et par Pline.

A la même époque, un autre illustre navigateur, Himilcon, partit de Marseille pour essayer de trouver les îles de l’Etain, qui se trouvaient dans l’Atlantique Nord. Il atteignit la Bretagne, centre du commerce de l’étain, peut-être aussi les Cornouailles et les îles Sorlingues. Carthage put alors monopoliser le commerce de l’étain avec cette région.

Hannon navire phénicien

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. solarly1 dit :

    Bel article mais le buste est celui de Hannibal Barca

    J'aime

    1. Bonjour, ah je ne savais pas ! Merci de votre post, je vais la changer.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s