Pourquoi décore-t-on le sapin à Noël ?


Décorer son sapin à la période des fêtes de fin d’année fait partie des traditions les plus suivies en France. Mais savez-vous depuis quand et pourquoi ?

La grande tradition de décorer l’arbre de Noël remonte à l’Antiquité. Au départ, cette tradition est païenne. Le 24 décembre, date du solstice d’hiver, était en effet considéré comme le jour de la renaissance du Soleil par les Celtes. Ce peuple célébrait cette date pour fêter la nouvelle année qui arrivait, afin que celle-ci soit heureuse, propice et abondante. Les druides avaient alors coutume de décorer des épicéas (seuls arbres à garder leurs aiguilles en cette période d’hiver) avec des fruits, des fleurs et du blé.

D’autres civilisations antiques, comme les Égyptiens, les Chinois ou les Hébreux, utilisaient eux aussi des arbres très résistants qu’ils décoraient de guirlandes et de couronnes comme symbole de la vie éternelle.

La tradition est reprise vers le XIème siècle en Allemagne au moment de Noël, où l’on prend l’habitude de parer des épicéas de pommes rouges en référence au jardin d’Eden, l’arbre symbolisant le paradis. L’arbre décoré, au départ cantonné aux sièges des corporations protestantes et aux hôpitaux, rentre progressivement dans les foyers bourgeois, et les pommes sont peu à peu remplacées par des boules rouges brillantes. Cette coutume va se répandre très vite dans les villes et les campagnes, et au XVIIIème siècle on assiste à la multiplication des décorations et des illuminations.

sapin-noel-martin-luther
Martin Luther et sa famille pendant les fêtes de Noel – 16è siècle

C’est au début du XVIème siècle que l’arbre de Noël fera sa première apparition en France, en Alsace. L’épicéa est alors remplacé par un sapin, conifère très présent dans la région. Dès 1540, l’Alsace autorise la coupe des petits arbres verts pour les fêtes de fin d’année. On les décore alors avec des fleurs et des fruits et on y accroche une étoile à sa cime, symbole de celle de Bethléem qui guida les Rois Mages. Des coquilles de noix remplies d’huile sont disposées ça et là et servent de guirlande.

L’arbre de Noël restera pendant des années cantonné à cette région, avant de se propager dans les autres territoires français. A Paris, Marie Leszczynska, l’épouse polonaise de Louis XV, fait installer un sapin à Versailles en 1738. Un siècle plus tard en 1837, la duchesse d’Orléans Hélène de Mecklembourg-Schwerin d’origine allemande, fait décorer un sapin aux Tuileries. La tradition se généralisa sur tout le territoire français après la guerre de 1870 grâce aux immigrés d’Alsace-Lorraine, alors occupée par l’Allemagne, qui firent largement connaître la tradition allemande de l’arbre de Noël à tous les Français.

De nos jours, le sapin décoré reste le symbole incontesté des fêtes de fin d’année.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s