Ce matin, la sonde New Horizons est allée aux frontières de l’astronomie


Cette année a, entre autres, débuté sous le signe de l’Espace.

Ce matin, la sonde New Horizons de la NASA a survolé l’objet céleste le plus lointain jamais étudié : Ultima Thule, qui gravite à environ 6,5 milliards de kilomètres de la Terre. Toutes les 20 minutes, les caméras et les capteurs infrarouges de la sonde capturent des images d’Ultima Thule pour « qu’à mesure qu’elle tourne et que nous nous rapprochons nous ayons de bonnes données de toutes les parties », selon John Spencer, un scientifique du Southwest Research Institute.

La sonde New Horizons a été lancée par la NASA il y a 13 ans, afin d’aller explorer les confins de notre système solaire. C’est la sonde qui est jusqu’alors allée le plus loin de la Terre. C’est aussi la plus rapide, car elle parcourt l’univers à 50.700 kilomètres par heure, soit la capacité de traverser 1,5 millions de km par jour ! En revanche, c’est aussi la plus fragile car à cette allure, si elle heurtait un débris aussi petit qu’un grain de riz, elle pourrait être détruite instantanément.

ultima Thule sonde New Horizon
Sonde New Horizons, photo NASA

Le caillou observé ce matin s’appelle Ultima Thule. C’est un gros objet glacé découvert en 2014 par le téléscope Hubble. Son nom viendrait d’une île légendaire appelée Thulé, une île lointaine de la littérature médiévale, mais son nom scientifique est MU69. De couleur rouge, d’un diamètre de 30 km de long et de forme allongée, il ne pèse que 454 Kg. Il gravite dans la ceinture de Kuiper, un vaste disque cosmique situé au delà de l’orbite de Neptune, que les astronomes appellent parfois le « grenier » du système solaire. Cette zone où il fait un froid polaire (- 223 °C) serait en effet l’endroit où résident les premiers vestiges rocheux de notre système solaire, tels qu’ils se sont formés il y a 4,5 milliards d’années.

ultima Thule ceinture de Kuipper.JPG
Ceinture de Kuiper

L’étude d’Ultima Thule devrait pouvoir nous ramener quatre milliards et demi d’années en arrière, à la naissance du système solaire. Car Ultima Thule, « tellement glacé qu’il est conservé dans sa forme originelle », correspond en tous points aux critères requis pour cette étude :

  • être un petit objet en orbite stable et circulaire, autour du Soleil
  • être le plus pur possible
  • ne pas avoir changé de composition depuis sa création
  • ne pas subir la gravité d’une autre planète
  • mais en être assez proche pour que sa composition soit similaire à celle de la majorité du système solaire

Pour ce faire, il faut d’abord pouvoir faire un bilan complet de l’objet : photos, température, géologie, détection de gaz et d’éventuelles poussières dans son atmosphère.

Depuis 6h33 ce matin (heure de France Métropolitaine), New Horizons a pu prendre des centaines de clichés, postée à seulement 3500 km de Ultima Thule. Elle devrait s’approcher davantage dans les jours qui viennent, et si elle s’en tire saine et sauve, nous apporter de nouvelles connaissances sur la création de notre Monde.

Ultima Thule infographie de la Nasa.JPG
Le voyage de New Horizons – infographie de la NASA

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s