La magie du Taj Mahal


« Larme de marbre posée sur la joue du temps », d’après le poète indien Tagore; « Septième merveille du monde moderne » d’après l’Unesco. Le Taj Mahal ne cesse de fasciner, tant par sa beauté que par son histoire si romantique. Voici comment ce monument fabuleux a vu le jour.

Le Taj Mahal se situe sur la rive de la rivière Yamuna, dans un vaste et magnifique jardin du district d’Agra dans l’Uttar Pradesh, au nord de l’Inde. Il fut édifié à partir de 1632 sur l’ordre de l’empereur moghol Shah Jahan, en mémoire de son épouse préférée, la belle et vertueuse Arjumand Banu Begum, également connue sous le nom de Mumtaz Mahal (Taj Mahal est ainsi une abréviation de son nom, qui signifie « Palais de la Couronne« ). Shah Jahan était un membre de la dynastie moghole qui a gouverné sur la majeure partie du nord de l’Inde dès la fin du XVIe siècle. Après la mort de son père, le roi Jahangir, en 1627, Shah Jahan sort vainqueur d’une lutte de pouvoir acharnée avec ses frères et se couronne empereur à Agra en 1628. Sa troisième épouse Mumtaz, dont il est fou amoureux, lui fait promettre de n’épouser aucune autre femme après elle, et d’ériger un mausolée pour perpétuer à jamais son souvenir. Mumtaz étant morte prématurément en 1631 en donnant naissance à son quatorzième enfant, Jahan fidèle à sa promesse, lui fait ériger un tombeau sur les terres d’Agra. Voilà comment l’imposant édifice est devenu le symbole de l’amour absolu.

taj mahal empereur
Shah Jahan et sa troisième épouse Mumtaz

La construction a duré plus de vingt ans. L’architecte en chef serait Ustad Ahmad Lahouri, un Indien d’origine perse à qui on attribuera plus tard la conception du Fort Rouge à Delhi. Mais au regard de son style architectural unique, certains spécialistes attribuent parfois le Taj Mahal au turc Ustad Isa ou au vénitien Geronimo Veroneo.

Pour sa réalisation, on fit venir des matériaux de toute l’Asie : marbres du Rajasthan, cristaux de Chine, cornalines d’Arabie, saphirs du Sri Lanka…, soit 28 types de pierres précieuses et semi-précieuses. L’empereur finança l’œuvre grâce à la vente de grandes quantités de salpêtre, nitrate de potassium utilisé dans la fabrication de la poudre à canon, qui était alors très utilisée en Europe où la Guerre de Trente Ans sévissait.

La coupole principale, en forme de bulbe, est l’élément le plus iconique du mausolée : elle est composée de dix mille tonnes de marbre blanc et atteint 73 mètres de haut. Le blanc du marbre, enrichi de niches, d’ornements floraux, et d’arabesques, sert d’arrière-plan à une fabuleuse polychromie de pierres précieuses : l’ambre de la topaze, le bleu du saphir, le rouge du jaspe, le vert de la chrysolite et de l’héliotrope… À l’intérieur du mausolée, une chambre de marbre octogonale ornée de sculptures et de pierres semi-précieuses abrite le cénotaphe (fausse tombe) de Mumtaz Mahal. Le véritable sarcophage se trouve à coté de celui de son époux Jahan en dessous, au niveau du jardin.

Aux quatre coins du dôme se trouvent quatre minuscules tours ou minarets. Conformément aux traditions de l’islam, des versets du Coran sont inscrits en calligraphie sur les entrées du mausolée. Le reste du complexe du Taj Mahal comprend un jardin carré divisé en quartiers autour d’une étendue d’eau, ainsi qu’une mosquée en grès rouge et un bâtiment identique appelé jawab (ou «miroir») situé juste en face de la mosquée.

Bien que le Taj Mahal présente de nombreuses caractéristiques de conception unique, l’une des plus fascinantes est son changement de couleurs du au reflet du ciel sur le marbre blanc. Les meilleurs moments de la journée pour l’admirer sont l’aube, lorsque ses murs se teintent d’orange, et le coucher de soleil, lorsque l’ensemble du mausolée semble émerger des cieux et flotter dans le miroir d’eau du jardin attenant.

En 1983, le Taj Mahal est devenu un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il a aussi été déclaré joyau de l’art islamique.

taj mahal 1

Voici quelques anecdotes qui viennent enrichir le mythe du Taj Mahal :

  1. Plus de 20 000 ouvriers, tailleurs de pierre, peintres et autres artistes ont été employés pour la construction du Taj Mahal, mais également 1000 éléphants dédiés au transport des marchandises.
  2. Chaque côté du Taj Mahal est parfaitement identique : quelle que soit la direction de laquelle vous venez, vous êtes toujours accueilli par la même image.
  3. Selon l’histoire, Shah Jahan avait prévu de faire construire un deuxième mausolée de l’autre côté du fleuve, où ses propres restes seraient enterrés à sa mort; les deux structures devaient être reliées par un pont. Mais la construction de cet autre Taj, en marbre noir plutôt qu’en blanc, a été suspendue après l’entrée en guerre de l’empereur avec ses fils. 
  4. Afin de protéger le Taj Mahal des dégâts potentiels d’un tremblement de terre, ses quatre minarets ont été construits légèrement en oblique par rapport au mausolée. Si les piliers devaient s’effondrer, ils se détacheraient de la structure plutôt que vers elle, ce qui lui éviterait de nombreux dommages.
  5. Shah Jahan aurait fait couper les mains de l’architecte du Taj Mahal et celles de ses ouvriers après la construction de la structure, afin de s’assurer qu’ils n’en construiraient jamais une autre.
  6. Alors que la plupart des gens chérissent le mythe romantique du Taj Mahal, certains historiens ont une théorie très différente sur sa construction. Il a été prouvé que des échantillons de roche et de matériaux utilisés pour construire le Taj remontaient à plusieurs centaines d’années auparavant, ce qui donne à penser que c’était en réalité un temple de Shiva beaucoup plus ancien que l’empereur a rénové pour en faire un mausolée pour sa femme.
  7. La pollution de l’air provenant d’usines voisines et des automobiles constitue une menace permanente pour la façade de marbre blanc étincelante du mausolée. En 1998, la Cour suprême de l’Inde a ordonné un certain nombre de mesures anti-pollution pour protéger le bâtiment de la détérioration. Certaines usines ont été fermées, tandis que la circulation automobile a été interdite à proximité du complexe.
  8. Un cinéaste bangladais a fait construire dans son propre pays une réplique exacte du Taj Mahal, afin que ceux qui ne peuvent pas se payer le voyage à Agra puissent en apprécier la beauté.
  9. On estime que s’il était réalisé aujourd’hui, la construction du Taj Mahal couterait plus d’un milliard d’euros.

taj mahal vue coté 2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s