Le saviez-vous ? La création du premier alphabet


Vers 1700 av. J.-C., bien avant la création de l’alphabet moderne, l’homme commence à consigner les événements sur des murs ou des poteries. À l’origine, les registres prenait la forme d’images, comme les gravures rupestres de la grotte de Lascaux qui datent d’environ 15.000 ans. Mais au fil du temps, les dessins deviennent de plus en plus symboliques. Au lieu de représenter un soleil, par exemple, on se met à tracer un cercle qui illustrera à la fois l’astre et le jour.

Utilisée en Égypte dès 3100 av. J.-C., la plus ancienne écriture connue (le hiéroglyphe) désigne les sons et les objets au moyen d’images. Les scribes égyptiens écrivent alors sur du papyrus avec des plumes de roseau.

écriture hiéroglyphes égyptiens
Hiéroglyphes sur le temple de Louxor en Égypte

À peu près à la même époque, une écriture cunéiforme symbolique gravée sur des tablettes d’argile se développe en Mésopotamie.

Plus tard, les plus anciennes inscriptions découvertes proviennent des Cananéens, des phéniciens sémites qui peuplaient la partie du Proche-Orient située entre la Méditerranée et le Jourdain. Ceux-ci ont inventé un système appelé « pseudo–hiéroglyphique », car il se rapproche beaucoup des hiéroglyphes égyptiens avec des animaux, végétaux, instruments, et motifs géographiques représentés dans 120 signes. Cette première écriture est d’ailleurs restée indéchiffrable en dépit des efforts des scientifiques.

Ce n’est que vers l’an 1000 avant J.C. qu’apparaît enfin le premier système complet d’écriture alphabétique, l’alphabet de Phénicie (actuel Liban). Celui ci est un système phonétique très simple, composé de 22 lettres écrites de droite à gauche, correspondant à autant de consonnes. Il est fondée sur le principe de l’acrophonie, qui se sert pour noter les sons consonantiques par la représentation simplifiée d’un objet dont le nom commence par ce son. Ainsi, pour noter la lettre « b », on utilise le signe symbolisant la maison, qui se dit « beth », et en décide par convention que toutes les fois que l’on rencontrera ce signe, il ne s’agira pas de « maison » mais seulement de la Lettre « b ».

D’ailleurs, le mot alphabet vient des lettres « aleph » et « beth », qui deviendront « alpha » et « bêta ».

alphabet phénicien

Le développement et la propagation de l’écriture phénicienne fut favorisée par les expéditions des marchands Phéniciens qui sillonnaient les mers et les détroits à la recherche de nouveaux marchés pour vendre leurs produits. Sa facilité d’apprentissage fit que cet alphabet fut adopté rapidement par l’ensemble des pays traversés. Les hébreux, les Romains, les Grecs, les arabes, les indiens et leurs héritiers culturels l’adaptèrent ensuite pour créer leurs propres alphabets.

De fait, on peut dire que l’alphabet phénicien est l’ancêtre de la quasi-totalité des 46 alphabets actuels.

écriture phanicienne du Kilamuwa roi de Sam'al fin du IXeme avant JC
Écriture phénicienne de la fin du IXème avant J.C.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s