Pourquoi a-t-on parfois des fourmis dans les jambes ?


Nous connaissons tous cette sensation désagréable d’engourdissement ou de fourmillements dans un bras ou une jambe, lors d’une situation d’immobilité prolongée.  Cette sensation pénible, à laquelle on attribue le nom savant de « paresthésie » ou de « formication » (du latin formica, qui signifie fourmi), se produit à la surface de la peau et donne la sensation de membres engourdis, de brûlure ou encore de fourmis envahissant une partie du corps.

Ce phénomène apparait en général dans certaines positions, telles que les jambes croisées ou repliées sous les fesses, ou le matin au réveil, en dépliant un bras engourdi sur lequel on s’était endormi.

Tout ceci est lié à la circulation du sang dans le corps.

L’oxygène est transporté à travers tout le corps grâce aux globules rouges dans le sang. Celui-ci circule dans différents vaisseaux : les artères, qui transportent du sang richement oxygéné vers les organes et les veines qui rapatrient le sang peu oxygéné, après l’approvisionnement. Une mauvaise position du corps va entraîner la compression de l’un ou l’autre de ces vaisseaux et provoquer un ralentissement de la circulation sanguine. Le système nerveux envoie alors un message d’alerte pour provoquer un engourdissement au niveau du membre comprimé, suggérant ainsi un changement de position. La circulation se rétablit alors peu à peu. Mais il y a un temps de latence : le temps que la circulation reprenne dans notre membre engourdi, alors que nous sommes revenus à une position agréable, notre système nerveux, désorienté, continue d’envoyer des signaux contradictoires en rafale. D’où la sensation de fourmillements…

De manière générale, lorsque les engourdissements sont intermittents et que leur localisation n’est pas fixe ni bien délimitée, et qu’il n’y a pas de symptômes graves associés, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

En revanche, si le fourmillement dure plus longtemps ou apparaît de façon chronique, il peut être le symptôme d’une pathologie plus grave et peut signifier la présence d’une maladie potentiellement grave, provenant d’une atteinte du système nerveux central (cerveau), ou du système nerveux périphérique (au niveau des nerfs situés dans d’autres parties du corps). Il faut donc consulter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s