Le saviez-vous ? Les métiers au service de la reine d’Angleterre


A Westminster, plus de 1000 personnes travaillent au service de la famille royale. Au palais, en cuisine, aux jardins, dans les écuries ou encore dans les bureaux, tout le monde peut trouver un job, plutôt bien payé en plus. Mais certains occupent des fonctions très bizarres, au service de traditions tout aussi étranges… Voici quatorze d’entre elles.

  • Le « découpeur » en chef

Commençons par la cuisine de la Reine. La mission du découpeur en chef est de servir les plus beaux morceaux de viande à la souveraine. Car qui oserait demander à un membre de la famille royale de couper sa propre viande? Cet honneur, qui est transmis d’une génération à la suivante, appartient à une famille de haut rang. C’est au comte de Denbigh et Desmond que revient aujourd’hui le prestige de montrer de quoi il est capable lors des événements et soupers somptueux offerts par la maison royale.

  • Le curateur royal des horloges

Ce titre revient à la personne qui s’assure du bon fonctionnement et de l’entretien de toutes les horloges se trouvant dans les résidences et propriétés royales. Et des horloges, il n’en manque pas : on en trouve 500 au palais de Buckingham, 379 au château de Windsor et 80 à Holyroodhouse. Le moment le plus occupé de l’année est celui où le curateur et son équipe doivent avancer ou reculer l’heure lors du changement de saison, une tâche qui prend deux jours…

  • Le « marqueur » des cygnes

Sa Majesté la Reine est propriétaire de nombreux animaux du Royaume, comme les baleines et les saumons, mais aussi les cygnes que l’on retrouve sur la Tamise. La tradition vient du XIIe siècle et a été formalisée par le roi Edward IV en 1482, époque où le cygne était symbole de prestige et un mets délicieux. Aux cotés du « Warden of the Swans » (le gardien) qui est chargé de surveiller les volatiles, le « Queen’s Swan Marker » (marqueur des cygnes) assure un recensement très précis des bêtes chaque année en juillet lors du Swan Upping, cérémonie de marquage et de comptage qui se déroule sur cinq jours, et duquel s’ensuit la publication d’un rapport sur l’état de la population de ce magnifique oiseau.

  • L’astronome royal

Cette fonction revient à un membre de la communauté scientifique spécialisé en astronomie. C’est en 1675 qu’il fut octroyé pour la première fois par le roi Charles II. Martin Rees, baron de Ludlow, aujourd’hui astronome royal, suit dans la lignée Edmund Halley, qui a donné son nom à la célèbre comète. Il s’agit essentiellement d’un titre honorifique, l’astronome devant être disponible pour toutes consultations sur des questions scientifiques.

  • Le maître de musique

Ce rôle est confié pour une période de dix ans à un musicien de premier plan. Il est actuellement détenu par la compositrice Judith Weir, nommée en 2014, première femme de l’histoire anglaise à détenir ce titre. Le poste avait été aboli en 1649 lorsque la monarchie a été renversée, mais rétabli en 1660. Cette personne n’a pas de responsabilités spécifiques, mais peut être appelée à composer des pièces en fonction d’événements royaux ou étatiques. Par exemple, Judith Weir a arrangé une version spéciale de l’hymne national « God Save the Queen » lors de la réinhumation du roi Richard III en mars 2015.

  • Le Grand Écuyer

Le poste de Grand Écuyer fut créé au 14e siècle et était à l’époque d’une importance primordiale. Le Grand écuyer devait fournir à la cour suffisamment de chevaux pour le transport et le combat. Ce titre, honorifique aujourd’hui, revient à Lord Samuel Vestey, toujours présent lorsque la reine doit chevaucher ou se déplacer en carrosse, comme lors de la cérémonie d’ouverture du Parlement britannique par exemple. L’homme gère également les écuries royales.

  • Le gardien de la collection philatélique royale

La reine Elizabeth II n’apparait pas seulement sur les timbres du Royaume-Uni, elle possède également une collection d’envergure. Plusieurs spécimen ont été hérités de son grand-père et de son père, tous deux grands collectionneurs. La taille de cette collection est si imposante qu’elle nécessite les talents d’un expert philatéliste. Chargé depuis 2003 de s’occuper de la collection de timbres de la Reine, Michael Sefi passe donc son temps à voyager pour trouver les meilleurs exemplaires et donner à la collection royale de l’ampleur et de la visibilité.

  • Le capitaine de la barge royale

Le « bargemaster » est à la tête de 24 marins au service de la royauté, et ce depuis 1215 ! Auparavant, ce poste avait une vraie fonction opérationnelle, la famille royale voyageant depuis toujours sur l’eau. Mais à ce jour, plus aucune barge royale ne mouille à un quai de la Tamise. Les tâches de l’équipage se veulent donc uniquement cérémoniales. Le maitre de barge sert d’escorte lorsque des membres de la famille royale se rendent sur le Royal Nore et accueille les visiteurs qui arrivent par bateau. Certains de ces marins prennent également part à des activités sur la terre ferme.

  • Le gardien des peintures royales

La reine possède la grande Collection Royale du Royaume-Uni, qui regroupe pas moins d’un million de pièces artistiques et historiques, incluant des peintures, du mobilier, des livres et des photographies. C’est Desmond Shawe-Taylor qui occupe le poste de gardien de la collection depuis 2005. Sa liste de tâches est impressionnante : gérer les archives, rendre certains documents publics, maintenir et conserver les œuvres d’art ornant les murs des châteaux et résidences de la royauté, etc.

  • Le décorateur pour les rideaux et coussins royaux

Ce poste consiste à s’occuper spécifiquement des rideaux, des coussins et des autres tissus d’ameublement pour apporter la touche finale aux milliers de pièces de Buckingham Palace, du château de Windsor et de Saint James’s Palace. Il faut pour cela concevoir les nouveaux articles, estimer les matériaux, les coûts et les délais, et coudre les tissus, à la machine, mais aussi à la main.

  • Le porteur royal de chaussures

reine chaussures.JPG

Âgée de plus de 90 ans et toujours très active, la reine se doit d’être chaussée confortablement, pour lui permettre de rester debout longtemps, et lui éviter de trébucher. Le porteur royal de chaussures a pour fonction de porter les souliers de la Reine pour les ajuster, afin que la reine s’y sente ensuite à l’aise. D’après le styliste d’Elizabeth II, la reine ne peut pas se sentir mal à l’aise en portant de nouvelles chaussures. La personne a été recrutée selon la taille de son pied, qui doit correspondre parfaitement à celui de la Reine… soit un 36 !

  • Le joueur de cornemuse personnel de la Reine

Cette fonction date de l’époque de la reine Victoria, une tradition qu’ont conservée la Reine mère et Elizabeth II. Elle est occupé de nos jours par le musicien Scott Methven. Tous les matins à 9h, le joueur de cornemuse est chargé, au pied de sa fenêtre et pendant 15 minutes, de réveiller la reine au son de l’instrument, lorsqu’elle est en résidence à Buckingham, Windsor, Balmoral ou Holyroodhouse. Il ne joue jamais à Sandringham. C’est une position très prestigieuse, et seulement 15 joueurs de cornemuse ont eu le rôle depuis sa création.

  • Le sculpteur ordinaire de la Reine

Sir John Robert Steell fut le premier maitre-sculpteur de la famille royale. L’une de ses œuvres les plus célèbres est la sculpture du duc de Wellington sur Princes Street. La première nomination a été faite par la reine Victoria vers 1838 et le rôle est devenu permanent en 1921. Traditionnellement, il est donné à un Écossais. Le maitre-sculpteur actuel est Alexander Stoddart, qui travaille principalement sur la sculpture figurative en argile.

  • Le Sergent du drapeau de la Reine

Depuis 1997, le Sergent du drapeau de la Reine est chargé de lever et d’abaisser le drapeau de l’Union lorsque Sa Majesté n’est pas en résidence dans ses palais. Le rôle a changé l’année de la mort de la princesse Diana, en raison de l’indignation du public lorsque le palais n’a pas brandi de drapeau en berne. Depuis lors, le drapeau de l’Union flotte chaque fois que la reine n’est pas à la maison, et en berne lorsque des membres de la famille royale meurent ou en période de deuil national, après une attaque terroriste par exemple. Le Sergent du drapeau est aussi responsable de la collection de drapeaux pour les palais et les voitures, lors des fêtes royales ou des déplacements dans les pays étrangers.

Le poste est actuellement occupé par le sergent Nathan Bowen de la brigade des gardes de la division des ménages.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s