Le compost humain vient d’être légalisé aux États Unis


Le compost humain vient être légalisé dans l’Etat de Washington aux Etats Unis. Le projet de loi SB 5001, qui vise à faire émerger cette alternative à l’inhumation et à la crémation, a passé avec succès presque toutes les étapes de la législature de l’État de Washington. Adopté le 9 avril par la Chambre des représentants puis le 19 avril par le Sénat, le texte a été déposé le 25 avril sur le bureau du gouverneur démocrate Jay Inslee qui doit bientôt le signer.

L’Etat de Washington sera le premier au monde à légaliser cette pratique, pour une entrée en vigueur de la loi en mai 2020.

L’argument écologique est le principal moteur des défenseurs de l’«humusation» aux États-Unis et ailleurs. Jay Inslee, démocrate lancé dans la course à l’investiture pour les prochaines présidentielles, voit dans cette méthode « un effort réfléchi pour réduire notre empreinte environnementale ». L’humusation présente, il est vrai, plusieurs avantages. D’abord, elle émet moins de CO2 dans l’atmosphère que la crémation (un corps incinéré émet environ 18 kilos de carbone et nécessite plus de 110 litres de combustible pour brûler). Par ailleurs, elle nécessite moins de surface de terre que l’enterrement et on fait face à un énorme manque de place dans nos villes. Enfin, elle ne pollue pas les nappes phréatiques.

Le procédé, qui consiste à couvrir un corps de paille ou de copeaux de bois pour en accélérer la décomposition, permet qu’au bout de 30 jours ou d’un an selon les méthodes, la dépouille se transforme en «humus sain et fertile» pour les jardins et les cultures.

Ainsi, un corps peut produire en moyenne un mètre cube de compost, et être conservé sur le terrain familial pour planter un arbre commémoratif par exemple, ou être laissé aux humusateurs pour qu’ils le répandent ailleurs. Dans l’État de Washington, la loi devrait permettre, comme pour les cendres, de disperser les restes humains dans n’importe quel terrain privé avec l’autorisation du propriétaire.

2 méthodes sont disponibles à ce jour : L’entreprise washingtonienne Recompose, dont la fondatrice a poussé en faveur de la légalisation de l’humusation dans son État, propose un dispositif de capsule avec copeaux de bois et agents microbiens qui font monter la température à environ 70 degrés. Avec cette méthode, le corps se décompose en seulement 30 jours. Une procédure écologique et naturelle, déjà utilisée dans l’élevage pour se débarrasser des carcasses animales après des épidémies.

Katerina Spade, fondatrice de Recompose

En Belgique, l’association Métamorphose pour mourir puis donner la vie, qui milite également en faveur de l’humusation, propose en cas de légalisation un procédé similaire mais qui dure un an, à l’air libre dans un terrain sécurisé. Le corps du défunt est déposé sur un lit de copeaux de bois puis en serait recouvert, le tout protégé par une couche de paille et de feuilles mortes pour garder la chaleur dégagée par le mélange.

La loi votée permettra par la même occasion de recourir à l’hydrolyse alcanine – ou aquamation-, sorte de crémation par l’eau qui réduit le corps en une poudre blanche. Une fois le texte signé, l’Etat de Washington sera le premier à franchir le pas pour l’humusation – une vingtaine d’Etats américain, canadien, ou australien permettant déjà l’aquamation.

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Lunesoleil dit :

    Je ne sais pas quoi dire, mais c’est hard, un retour du karma ??

    J'aime

    1. Oui c’est bizarre. Mais si on y pense, enterré dans une boîte ou en compost, le résultat est le même : on se décompose et on revient à la terre…

      J'aime

  2. Merci 100pourcentplanète ! bonne journée

    J'aime

  3. extrêmement glock mais interessant

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s