Pourquoi les chats ont des moustaches ?


Un chat a en moyenne 24 gros poils dans la moustache, disposés en 4 rangées de chaque côté du nez. Ces poils sont appelés des vibrisses. Ils sont faits de kératine, sont plus épais et plus enracinés dans la peau que ceux de la fourrure, et le plus souvent plus longs et raides. Les vibrisses sont reliées par leur base à tout un réseau de terminaisons nerveuses extrêmement sensibles.

Le chat ne possède pas des vibrisses uniquement autour de son nez : D’autres poils sensitifs sont également situés au-dessus de ses yeux, sur son menton et sur les parties arrières de ses pattes avant. Ils sont plus courts que ceux de la moustache, mais ont les mêmes caractéristiques.

Ces vibrisses ont bien une fonction bien précise : ce sont des moustaches sensorielles qui donnent au chat des informations sur ce qui l’entoure. L’ensemble est si crucial qu’on peut dire qu’il forme un sens à part entière, comme l’odorat ou la vue.

Les moustaches du chat lui permettent en effet de sentir les vibrations, le vent et les mouvements d’air, très utile la nuit. Elles sont de fait essentielles à l’équilibre du chat et à sa représentation spatiale : comme elles le dépassent en largeur, elles fonctionnent un peu comme un radar qui informe sur la présence d’un obstacle frôlé par le chat. Il perçoit ainsi mieux les distances entre lui et les objets alentours, ce qui lui permet sa précision de mouvement légendaire. D’ailleurs, les vibrisses sont aussi longues que le chat est large, et semblent adaptées à la morphologie du chat. Certaines personnes disent même que lorsque le chat grossit, ses moustaches s’allongent…

Les vibrisses lui permettent également de « toucher » les objets et les proies proches de lui et que sa vue, mauvaise de près et de jour, ne lui permet pas toujours d’identifier. A ce moment-là, le chat déploie ses moustaches en éventail et « tâte » l’objet avec. Lorsqu’il a attrapé une souris, il pose ses moustaches dessus, et les vibrations récoltées le renseigne sur l’état de sa proie et sur le moment propice pour lui porter le coup fatal.

Enfin, les moustaches du chat sont aussi un moyen pour lui de montrer son humeur : il les pousse en avant lorsqu’il est en curieux et amical, les détend quand il est calme, et les plaque le long de ses joues lorsqu’il a peur ou veut être menaçant. De la même manière, alors qu’il ne va communiquer qu’à travers des miaulements avec l’homme, le chat va se servir de ses moustaches pour interagir avec ses congénères. Une sorte de « toucher » pour transmettre certaines informations.

Bien que le chat perde 2 ou 3 poils de moustache de temps en temps, ils repoussent en continu. Il ne faut jamais les couper, au risque de le désorienter et de le perturber, car il ne recevrait plus les signaux essentiels de navigation.

On retrouve ces vibrisses chez presque tous les carnivores, certains herbivores, fouisseurs, nocturnes et aquatiques. Chez le cheval, les vibrisses situées au niveau de la bouche lui permettent de toucher précisément et de trier les aliments. Quand il mange, à cause de la position de ses yeux, il ne peut pas voir sa nourriture. Ses vibrisses lui servent donc à combler cet angle mort sous la tête, et à reconnaitre les plantes comestibles des toxiques.

Chez l’homme, les vibrisses sont situées dans le nez. Mais contrairement aux animaux, nos vibrisses ne nous servent pas à nous repérer dans une pièce ni à tester nos aliments : elles nous servent de filtre contre l’intrusion d’insectes ou de pathogènes dans notre corps.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s