La vie secrète du Louvre


Tout le monde connait le musée du Louvre, le musée le plus visité de la planète. Il faut dire que ses collections incroyables, ses sublimes bâtiments et son emplacement de rêve en plein cœur de Paris ont de quoi attirer les curieux et les touristes. Mais ce que l’on connait moins, ce sont ses couloirs secrets, ses métiers inconnus, et ses réserves monumentales. Voici un petit voyage dans les coulisses du plus grand musée du Monde.

  • Le Louvre n’a pas toujours été un musée. À l’origine, il était une forteresse, construite sous Philippe Auguste, qui a servi à protéger Paris à partir de 1190. Ce serait d’ailleurs le nom du lieu-dit choisi pour ce site, une ancienne louverie, qui aurait donné son nom au lieu. La bâtisse est devenue Palais Royal à partir du 16ème siècle avant de devenir musée en 1793.
  • Le Louvre emploie 2 200 personnes, dont 366 agents d’accueil et de surveillance, et 75 conservateurs.
  • Parmi les autres métiers au Louvre, on trouve des copistes, des doreurs, des marbriers, des tapissiers, des déménageurs, des jardiniers, des apiculteurs, des architectes, et même 52 pompiers qui interviennent 24h/24 et qui sont logés sur place.
  • Les copistes acceptés à travailler dans le Musée sont triés sur le volet, et doivent opérer sur un support d’une taille différente d’au moins 1/5ème de celle de l’œuvre originale.
  • 10 millions de touristes visitent le musée tous les ans. Cela représente à peu près 50 visiteurs par minute ou 1 visiteur toutes les 2 secondes.
  • Le Louvre possède 14,5 km de couloirs, 72 700 m2 de salles d’exposition, 22 hectares de jardin et 3 000 m de façade.
  • Coté infrastructures, il y a 10 000 marches, 2 500 portes, 800 fenêtres, 73 ascenseurs, 30 escaliers mécaniques, 8.000 détecteurs de fumée.
  • 1 500 litres de cire sont utilisés tous les mois pour briquer les 360 000 mètres carrés de planchers en bois. Sont utilisés également 6.000 sacs-poubelles et 800 kilomètres de papier toilette.
  • 38 000 œuvres sont présentées au public, tandis que 568 000 oeuvres sont conservées dans les réserves aux sous-sols. Chaque saison, 3 000 de ces œuvres sont prêtées dans d’autres musées partout dans le monde.
  • Parmi ses richesses, le Louvre abrite environ 7500 tableaux, dont 66 % sont l’œuvre d’artistes français.
  • Un souterrain de 3 km de long (appelé la voirie de desserte interne, la VDI) relie toutes les ailes du palais, et sert à faire transiter les œuvres pour leur réfection ou leur toilettage. Il permet aussi la livraison des œuvres et des fournitures. On y circule en voiturettes électriques.
  • Si on restait 15 secondes devant chaque œuvre, il faudrait 146 heures de visite pour tout voir.
  • Environ 20 000 visiteurs admirent chaque jour la Joconde.
  • Dans la même salle que la Joconde, se trouve le tableau le plus grand du musée : Les Noces de Cana, peint par l’artiste italien Paul Véronèse. Ses dimensions sont de 6,77 mètres de hauteur et 9,9 mètres de largeur, soit 67 m2. Cette peinture, qui représente un repas vénitien durant lequel Jésus transforme de l’eau en vin, est si imposante que pour la rapporter de l’abbaye de Venise où elle a été pillée, elle a du être coupée en deux !
  • La plus vieille œuvre est la statue d’Aïn Ghazal, qui a autour des 9000 ans.
  • L’exposition Wermeer a mis 6 ans pour être organisée. Il faut parfois plus de 10 ans pour réunir toutes les pièces pour une grande exposition.
  • Une légende dit que l’esprit de Belphégor, dieu barbare égyptien, a pris possession du corps de l’une des momies du Louvre et s’en échappe de temps en temps…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s