Le saviez-vous ? Le Pôle magnétique se déplace de plus en plus vite


Le pôle Nord magnétique, celui vers lequel pointe le Nord sur les boussoles, se déplace de plus en plus vite. A tel point que la carte de référence utilisée par nos systèmes de navigation, habituellement révisée tous les 5 ans, a dû l’être cette année avec un an d’avance.

Le champ magnétique est lié aux mouvement du fer en fusion qui circule sous la croûte terrestre. Il est important de différencier le pôle Nord géographique et le pôle Nord magnétique. Si le premier est, par définition, le point le plus au Nord de notre planète où les méridiens et fuseaux horaires se croisent, le second désigne un point errant où le champ magnétique de notre planète pointe vers le bas. L’aiguille de nos boussoles est attirée par ce point et nos systèmes de localisation et de navigation modernes reposent en partie dessus.

Les mouvements du pôle magnétique sont consignés dans ce que l’on appelle le Modèle Magnétique Mondial, qui recense les mouvements énergétiques qui servent pour les GPS, les boussoles, et sont utilisés par la NASA ou encore l’armée. Le modèle magnétique mondial (ou “World Magnetic Model”) est dressé tous les cinq ans par l’agence américaine des Centres nationaux de l’information environnementale et le British Geological Survey pour déterminer la position du pôle nord magnétique la plus récente et précise.

Depuis sa première mesure en 1831, le pôle Nord magnétique a parcouru 2250 km. Parti du Canada, il se rapproche fortement de la Sibérie. S’il est connu des chercheurs que ce pôle se déplace de manière aléatoire, plusieurs études récentes montrent que son mouvement se serait accéléré sans que l’on ne comprenne pourquoi. D’une dérive de 10 km par an à ses débuts, il est passé à 50 km par an dans les années 1990, avant de ralentir à environ 40 km par an au cours de dernières années. En revanche, le Pôle Nord géographique reste, bien sûr, au même endroit. Ce qui a conduit à recaler les données du Modèle Magnétique Mondial un an plus tôt que prévu.

Pour certains scientifiques, cela pourrait signifier le début du processus d’inversion des pôles Nord et Sud de notre planète. Ce phénomène est déjà arrivé au cours de l’humanité et se déroulerait de manière cyclique, environ tous les 200 000 à 300 000 ans. La dernière permutation de ce genre remonte à 780 000 ans. Il faut compter plusieurs milliers d’années pour un tel chamboulement. En cas d’inversion, le champ magnétique faiblirait alors fortement. Il entrainerait un dysfonctionnement des satellites, des technologies (GPS, Internet, etc) et des réseaux électriques associés. Il perdrait également son rôle de bouclier protecteur contre les rayonnements cosmiques mortels qui atteignent la terre, et la vie pourrait sévèrement en pâtir. Même si aucune corrélation n’a pu être établie entre inversion des pôles et extinction de masse.

Quant à la lune, son champ magnétique a disparu il y a 1 milliard d’années, après 3,5 milliards d’années d’existence…

Déplacement du pôle magnétique depuis 1831

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s