Uttarayan, ou la magie des cerfs-volants en Inde


Chaque année, pour la traditionnelle fête d’Uttarayan qui marque la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps, la ville d’Ahmedabad de l’état du Gujarat en Inde, est le décor d’un splendide spectacle : le festival des cerfs-volants.

Le 14 janvier, date de la fête, tous les habitants d’Uttarayan (7 millions d’habitants) prennent d’assaut les toits des immeubles ou les routes, pour faire voler des myriades de cerfs-volants et se livrer à des joutes amicales. Les cieux se remplissent alors de cerfs-volants jusqu’à la nuit tombée, au son de la musique et dans une atmosphère de liesse. On y danse le Garba, la danse folklorique du Gujarat, et on y mange le Undhiyu, plat de légumes mélangés gujarati spécialement préparé pour l’occasion.

Uttarayan signifie littéralement « quand le soleil se dirige vers le nord ». Selon le calendrier indien, cela correspond à la fin de l’hiver et au retour du soleil dans l’hémisphère nord et donc d’une période plus clémente. Sur un tout autre plan, et selon un mythe hindou, cette fête est également donnée en hommage aux dieux qui, après six longs mois de sommeil, se réveillent enfin et s’apprêtent à combler les fidèles de tous leurs bienfaits.

Ce changement de saison est appelé « Makar Sankranti » dans le Gujarat. C’est une journée spéciale du calendrier Hindou, puisqu’il y a deux jours fériés à cette occasion.

uttarayan12

Durant les semaines qui précèdent la fête, des millions de cerfs-volants (patang en Hindi) sont vendus dans les boutiques de la ville, ou sur le Patang Bazar (le marché spécial de cerf-volant qui apparaît dans la vieille ville). La semaine précédant le festival, ce marché est ouvert 24 heures par jour pour s’approvisionner pour les festivités. Un modèle de cerf-volant coute entre 3 et 7 roupies, soit entre 20 et 40 centimes d’euros. Les cerfs-volants sont en papier, avec des baguettes en bois ou en bambou, et donc très fragiles. De fait, on achète directement un lot de 4 ou de 20.

Certains engins portent des messages personnels ou publicitaires. On choisit en général la même couleur pour son lot de cerfs-volants, pour bien les reconnaitre dans le ciel. Le manja, le fil en coton, est généralement teint également de diverses couleurs mais le rose et le orange sont les plus demandées car ils sont bien visibles. La ligne doit être légère pour ne pas alourdir l’ensemble, mais suffisamment solide quand elle est tendue.

Car hormis le spectacle et le fait de tous se retrouver pour un moment convivial, le but du jeu est de couper la ficelle du cerf-volant de son adversaire. Pour ce faire, les lignes sont enduites de poudre de verre, sans danger au sol mais qui deviennent tranchantes dès qu’elles sont en tension en l’air. De fait, les lanceurs doivent se protéger les doigts avec du sparadrap pour éviter les blessures lors des manipulations.

Uttarayan n’est pas une compétition. A peine a-t-on perdu son cerf volant, qu’on en engage un autre pour le lancer et repartir dans un combat. Le but étant plutôt de rester le plus longtemps possible ensemble, sur les toits, et se rassembler. Les cerfs-volants coupés, s’ils s’égarent sur les toits des immeubles, sont récupérés par les plus pauvres qui n’ont pas les moyens d’acheter leurs modèles, qui les ré-attachent et les lancent pour participer eux aussi à la fête.

A la tombée de la nuit, les compétitions de cerfs-volants s’arrêtent pour laisser place à un autre spectacle, tout aussi magique : le lâcher de milliers de tukkal (lanternes de papier).

Inde bobiles de fils cerf-volants 2.JPG

Toute la ville d’Ahmedabad vibre au rythme de Uttarayan pendant quasiment tout le mois de janvier : en plus des entrainements de la population sur les toits les jours précédant la fête, la ville organise également un concours international de cerfs-volants.

Malheureusement, cette fête est un véritable drame pour les oiseaux qui s’empêtrent ensuite dans les fils coupants, qui jonchent la ville pendant plusieurs jours. De nombreuses associations s’insurgent contre cette tradition et se sont regroupées pour aider les animaux blessés et les soigner.

uttarayan14

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s