Les plus beaux marchés du monde


Pour découvrir une ville ou une région et saisir la culture et la gastronomie locales, rien de mieux que de visiter son marché. Lieu populaire d’échanges et de convivialité, le marché est universel et reflète traditions culinaires et savoir-faire. C’est de surcroit une explosion de couleurs, d’arômes, de sons et de saveurs. Voici les marchés les plus remarquables du monde.

La Pescheria du Rialto, Venise, Italie

Sur les rives du Grand Canal à Venise, se trouve le plus ancien marché alimentaire de la ville, le marché aux poissons du Rialto. Nommé d’après le pont central de Venise, ce marché propose une incroyable variété de fruits de mer, tous justes déchargés par bateau au petit matin sur le quai du Grand Canal. Ouvert tous les jours de la semaine sauf le dimanche, cet endroit animé est fréquenté par les habitants et quelques touristes, venus admirer cet ancien Palais vénitien (le Querini Ca’ Mazor) au pur style gothique vénitien datant du XIVème siècle, et maintes fois reconstruit à cause des incendies.

Des inscriptions sur les mesures réglementaires liées au poisson, proclamées par la République de Venise, se trouvent encore sur les murs.

Les souks de Marrakech, Maroc

Organisés autour de la pittoresque et grouillante place de Djemaa el Fna, 17 souks répartis par artisanat se croisent et s’entremêlent dans les ruelles sinueuses de la médina, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans ce dédale, plus de 40 000 artisans marocains au savoir-faire séculaire fabriquent et marchandent leurs produits en interpellant la foule. Charmeurs de serpents sur la place, effluves épicées, labyrinthes de ruelles, échoppes multicolores, produits artisanaux…, les souks de Marrakech envoûtent les sens.

La plupart des boutiques sont fermées pour la grande prière le vendredi de 11h à 16h.

Portobello Road Market, Londres, Royaume-Uni

Portobello Road se trouve le long de la rue du même nom dans le célèbre quartier de Notting Hill à Londres. Marché aux puces fondé au XIXème siècle, il attire tous les samedis aussi bien les habitants du quartier que les touristes en quête de produits d’occasion ou d’antiquités.

Les meilleures affaires se font à l’aube lorsque les vendeurs s’échangent leurs objets entre eux.

Le Marché d’Intérêt National de Rungis, France

Le Marché d’Intérêt National de Rungis est le plus grand marché de produits frais du monde. Situé aux portes de Paris, dans le département du Val-de-Marne, le MIN s’étend sur 234 hectares et fournit chaque jour 6 000 tonnes de fruits, légumes, poissons, viandes et fleurs venus du monde entier et vendus par 1.200 grossistes. Ville dans la ville, il possède même une gare et une sortie d’autoroute pour le desservir.

Ce marché a été créé en 1969 pour remplacer les Halles de Paris devenues trop étroites. Couleurs et saveurs se mêlent au brouhaha des « va-et-vient » des vendeurs et transporteurs. Réservé aux professionnels des métiers de bouche, le grand public a accès à 5 pavillons lors de visites guidées : la marée, la boucherie, les produits laitiers, les fruits et les légumes ainsi que la halle aux fleurs.

Le Yau Ma Tei de Kowloon, Hong Kong

Kowloon est un quartier populaire de Hong Kong, dont les 7 marchés thématiques s’élaborent autour de la rue Temple Street. La singularité de cet immense bazar réside avant tout dans sa diversité. Il offre d’innombrables échoppes organisées par thème, et dans lesquelles tout est achetable : fleurs, oiseaux, poissons rouges et exotiques, bijoux précieux, vêtements et chaussures au Ladies’Market ou au Sneaker’s Market, qui se mêlent aux traditionnels étals de fruits et légumes.

Enfin, lorsque la nuit tombe, des stands s’installent un peu partout créant ainsi le Temple Street Night Market, à l’ambiance festive et théâtrale des marchés de nuit asiatiques. Commerçants, restaus de rue mais aussi chanteurs d’opéra et diseuses de bonne aventure y trouvent alors leur place.

La Boqueria, Barcelone, Espagne

« Ce qu’on ne trouve pas à la Boqueria, on ne le trouve nulle part » dit-on à Barcelone ! Le marché de la Boqueria (ou Mercat de San Josep) est le plus ancien marché espagnol et l’un des plus grands marchés publics d’Europe. Ce marché couvert, situé dans une rue adjacente à la Rambla, a été inauguré en 1840, jour de la Saint Joseph (d’où son nom). Ses origines remontent au XIIème siècle, où ce n’était encore qu’un marché ambulant.

800 stands aux couleurs vives y proposent charcuteries, poissons, fruits et légumes, épices, fromages, vins… Au-delà des dégustations de jambons et des charcuteries espagnoles, c’est l’ambiance de la Boqueria qui mérite d’être vécue, avec ses bars animés et ses étals de couleurs. Ce marché reste aujourd’hui un symbole de tradition et le cœur de la vie populaire de Barcelone.

Le grand Bazar d’Istanbul, Turquie

Le Grand Bazar d’Istanbul (Kapali çarsi en turc) est le plus grand et le plus ancien marché couvert du monde. Ce gigantesque marché a vu le jour en 1451 sur ordre du Sultan Mehmed et s’est développé au fil du temps. Aujourd’hui, ses 60 ruelles et ses 4000 boutiques ou stands forment un dédale de passages voûtés reliés les uns aux autres pour former une véritable ville intérieure. On y trouve des bijoux, des épices exotiques, des tapis luxueux, des vêtements turcs traditionnels, des sacs de cuir, de multiples objets décoratifs, des souvenirs de verre ou laiton, des céramiques et des narguilés de toutes tailles…

Au centre du marché se trouve une salle aux plafonds hauts, le Cevahir Bedesten, dans laquelle se vendent les objets les plus précieux comme les antiquités, les objets de verre, cuivre ou ambre, les vieilles armes, les miroirs en nacre, et les bijoux. Ici, tout se marchande. L’art de négocier est donc de mise, pour profiter des bonnes affaires.

Le Chatuchak Weekend Market, Bangkok, Thaïlande

Ce sont plus de 200 000 personnes qui, chaque week-end, fréquentent les 15 000 étals du plus grand marché à ciel ouvert d’Asie. Le marché de Chatuchak à Bangkok, connu localement sous le nom de Suan Chatuchak, constitue une ville dans la ville. Pour ne pas s’y perdre, le marché compte une artère principale et des ruelles toutes numérotées. On y vend absolument tout : vêtements, chaussures, épices, figurines sacrées, livres, ustensiles domestiques, ingrédients divers et même animaux vivants.

Et à l’instar de bon nombre de marchés en Thaïlande, des stands de massage permettent aux marcheurs stressés par la foule de retrouver la paix, et des stands de nourriture de déguster les spécialités culinaires thaïlandaises.

Le marché de Kaolack, Sénégal

Kaolack est un port fluvial située dans le Siné-Saloum à 200 km de Dakar, et l’une des plus grandes villes du Sénégal. Plaque tournante du commerce de l’arachide et du sel, la ville recèle un marché des plus pittoresques – et l’un des plus importants d’Afrique. On y trouve aussi bien des chaussures, des instruments de musique, des fruits, des légumes, du matériel agricole, ou des remèdes sénégalais à base d’animaux (cornes de gazelles, peau de serpent, crinières de lion…).

Un festival pour les sens, où tous les corps de métiers sont représentés (dinandiers, savetiers, herboristes…).

Le Tsukiji Fish Market, Tokyo, Japon

Pour déguster les meilleurs sushis de la planète et surtout voir de près les fantastiques poissons qui servent à les composer, rendez-vous sur le plus grand marché aux poissons de la planète : le Tsukiji de Tokyo. Il se vend, chaque jour, plus de 2 500 tonnes, soit plus de 450 espèces de poissons et coquillages venus du monde entier, y compris des algues et du caviar.

Le marché est partagé en deux : la partie intérieure consacrée à la vente en gros dans laquelle viennent s’approvisionner les restaurants de poissons, et la partie extérieure pour la vente au détail. A l’aube se tient la vente à la criée de gigantesques thons (faisant parfois de plus de 300 kg). On peut y acheter également du matériel de cuisine et des ingrédients divers, et y déguster sushis, tempuras, huîtres et autre king crab grillé.

A savoir : les touristes sont tolérés dans les grandes halles s’ils n’entravent pas la bonne marche des ventes et certains endroits leur sont interdits.

Le marché Oaxaca, Mexique

Le marché d’Oaxaca figure parmi les plus animés et les plus étendus et les plus typiques du Mexique. Situé au cœur du centre historique de la ville, il s’étend au pied des maisons colorées de la ville. Fruits et légumes à profusion, herbes et épices en tout genre, poteries, bijoux indiens, étals dédiés au chocolat (la spécialité d’Oaxaca) et stands de chapulines, ces sauterelles rouges grillées, arrosées de citron et accompagné d’un piment rouge.

C’est en général le samedi le jour le plus animé de la semaine. Le marché d’Oaxaca est classé Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987.

Le marché flottant de Damnoen Saduak, Ratchaburi, Thailande

L’existence des canaux qui traversent la région de Bangkok a permis pendant des siècles le développement de marchés flottants traditionnels. Loin des étals traditionnels de rue, fruits et légumes, artisanat et autres produits locaux sont exposés dans des bateaux entassés les uns contre les autres, qui rivalisent d’agilité pour pouvoir s’approcher des badauds.

Le marché flottant de Damnoen Saduak se situe à 80 km au Sud-ouest de Bangkok. Il est composé de 3 marchés distincts : Ton Khem, Hia Kui et Khun Phitak. Ton Khem est le plus populaire car le plus large, et généralement celui figurant sur les cartes postales. Pour éviter la foule des touristes, mieux vaut arriver très tôt le matin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s