Le saviez-vous : Quelle est la différence entre un marron et une châtaigne ?


Le marron et la châtaigne sont souvent confondus. Certes, ces fruits se ressemblent, mais ils sont en réalité produits par des espèces différentes et n’ont pas du tout les mêmes propriétés gustatives. Ainsi, ce que l’on appelle communément « marron » dans la langue française est en réalité la châtaigne. Explications.

La châtaigne est le fruit du châtaigner (Castanea sativa), un bel arbre pouvant atteindre 30 mètres de hauteur et faisant partie de la famille des Fagacées tout comme le chêne ou le hêtre. Les châtaigniers se trouvent rarement en ville mais foisonnent plutôt dans les bois, les forêts ou encore les vergers. Le marron d’Inde, lui, est le fruit du seul marronnier existant en France (Aesculus hippocastanum), ces magnifiques arbres qui poussent en ville et ornent les jardins publics, les parcs, les allées et les cours d’école.

Si les fruits se ressemblent de prime abord, les fleurs, les feuilles et les bourgeons diffèrent. La feuille de châtaigner est courte (elle ne dépasse pas 20 cm de longueur) et dentée, au pétiole court. Sa fleur est en forme de chatons jaunes pour les fleurs mâles et de minuscules fleurs femelles à la base des chatons. Sa bogue est verte ou brune, hérissée de longues épines, et comprend généralement trois à quatre fruits. Il est d’ailleurs difficile de la prendre à main nue tant elle pique (pour les ramasser, mieux vaut avoir des gants).

A gauche, feuille de châtaigner – A droite, feuille de marronnier

La fleur de marronnier est blanche ou rose et portée en pannicules pyramidaux. Sa feuille est plus grande (30 à 50 cm), palmée, composée de plusieurs lobes. Sa bogue est épaisse et verte, hérissée de petits pics courts espacés et contient un seul fruit (rarement deux). On peut la ramasser sans problème à main nue.

Les fruits possèdent également des aspects différents : d’abord, la châtaigne est plus petite que le marron. Les châtaignes ont une forme triangulaire et ont tendance à être un peu « aplaties », tandis que les marrons sont bien ronds.

A gauche, un bogue de marrons – A droite, un bogue de châtaignes

Coté dégustation, le marron d’Inde est toxique, et occasionne des troubles digestifs, nausées et vomissements, ou quelques irritations après l’avoir ingéré. Parmi toutes les confusions possibles, les centres anti-poison classent le duo marron-châtaigne au deuxième rang des intoxications alimentaires. Tandis que la châtaigne est comestible.

C’est la raison pour laquelle la traditionnelle dinde aux marrons, les marrons glacés ou la crème de marron que l’on déguste sont des mets réalisés à base de châtaignes ! La châtaigne que l’on mange aujourd’hui est une version modifiée par l’Homme de la châtaigne sauvage, qui servait avant à nourrir les animaux. La récolte a lieu principalement entre septembre et début novembre. Grillée au four, la châtaigne est aussi l’élément central de nombreuses spécialités régionales – le dessert appelé « Mont-Blanc », la bière corse « Pietra » ou encore le « Lou Pisadou », un gâteau ardéchois à la crème de marrons (ou plutôt de châtaignes !)

Dessert Mont-blanc à la crème de marrons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s