Allons-nous tous vivre demain dans le Metaverse ?


Imaginez un monde numérique où vous pourriez mener une vie idéale, sans sortir de chez vous, un monde parallèle en 3D, interactif et immersif : bienvenue dans le Metaverse, univers virtuel pourtant naissant, mais dont le marché est estimé à 800 milliards de dollars à l’horizon 2024.

L’étymologie du mot nous renseigne sur sa signification : « Méta » signifie « au-delà » et « vers » désigne le mot « univers ». Le Mataverse signifie donc « au-delà de l’univers ». Plus concrètement, le metaverse permet, à l’aide d’un avatar, de vivre et d’interagir dans n’importe quel type d’environnement, en présence d’autres personnes qui ne sont pas dans le même espace physique que nous, via la réalité virtuelle et la réalité augmentée

Ce concept a été décrit la première fois en 1968 dans le roman de science fiction Simulacron 3 de Daniel Galouye, qui fut porté à l’écran en 1973 par Werner Fassbinder dans Le Monde sur le fil. Quelques années plus tard en 1992, Neil Stephenson invente le terme de « metaverse » pour décrire le monde parallèle et accessible par un casque dans lequel évoluent les personnages de son roman d’anticipation Le Samouraï virtuel.

Image représentant le Samouraï Virtuel, roman visionnaire de Neil Stephenson

Dès les années 2000, les jeux vidéos s’emparent eux aussi du concept. C’est le cas par exemple de SecondLife, le logiciel de réalité virtuelle dans lequel les utilisateurs peuvent interagir entre eux, dans un monde créé par cette même communauté. Dans World of Warcraft, jeu phare du début de ce millénaire avec plus de 10 millions de joueurs abonnés, le joueur dirige un avatar dans un univers médiéval-fantastique, interagissant avec d’autres joueurs/avatars.

Plus près de nous, le jeu Fortnite a réalisé en 2020 des concerts virtuels en plein confinement. Le rappeur américain Travis Scott et la chanteuse Ariana Grande ont chanté en live dans le jeu sous forme d’avatars, rassemblant des dizaines de millions de spectateurs. Fort de ce succès, Fortnite a également lancé un festival de cinéma baptisé Short Nite ou encore Party Royale, une fête virtuelle géante animée par des DJs de renom.

La célèbre plateforme ouverte de jeux pour enfants Roblox, qui a fait ses débuts à la Bourse de New York en mars 2021, se décrit elle-même aussi comme une metaplateforme. Son concept est simple : Roblox, en mettant à disposition son environnement de développement et ses données, permet d’une part à n’importe qui de développer des jeux accessibles dans son univers virtuel, et d’autres part aux joueurs d’acheter des actifs virtuels.

La plateforme Metaverse de jeux Roblox

Pourquoi cet engouement pour le Metaverse ? Parce que le Metaverse est la version réenchantée de notre vie. Dans le Metaverse, on est capable de faire (presque) tout ce qu’on imagine : dîner avec ses amis et la famille qui sont pourtant à l’autre bout du monde; se téléporter instantanément à son bureau sans se déplacer – ou sur une île déserte pour nager avec des tortues; assister à un concert avec des amis; gravir l’Everest; essayer des habits dans une boutique; se transporter dans la maison idéale, avec vue sur différents paysages, en fonction de notre envie du jour…

Mark Zuckerberg l’a bien compris : ce monde est le prochain grand saut dans l’évolution d’Internet. Le 28 octobre dernier, le fondateur de Facebook a annoncé le changement de nom de Facebook en « Meta », son souhait étant de démocratiser cet univers virtuel qu’il qualifie de « graal des interactions sociales« .

L’entreprise a débloqué 10 milliard de dollars qu’elle a investis dans son laboratoire de réalité augmentée et virtuelle Facebook Reality Lables pour faire évoluer sa plateforme. Elle a également acheté des sociétes de fabrication de casques de réalité virtuelle et d’appareils d’appel vidéo, et prévoit de recruter 10 000 nouveaux talents pour mener à bien cette vision à cinq ans. « Nous devons installer des écrans hologrammes, des projecteurs, des batteries, des radios, des puces, des caméras, des haut-parleurs, des capteurs pour cartographier le monde qui vous entoure, et plus encore, dans des lunettes de cinq millimètres d’épaisseur », précise Zuckerberg. La prochaine version de Facebook devrait être plus immersive – un internet vivant et incarné, où les utilisateurs pourront s’immerger dans le contenu numérique plutôt que simplement le regarder. Il sera aussi possible d’acheter des biens et des services via des cryptomonnaies sur une marketplace dédiée.

Pour le moment, Meta a déjà mis en ligne Horizon Worlds, premier aperçu de son futur univers numérique, sorte de bac à sable d’innovation sur le sujet.

Horizon Worlds, première expérimentation de plateforme virtuelle par Meta (Facebook)

Le Metaverse attise toutes les convoitises. Si Facebook/Meta a médiatisé son entrée dans le secteur, les autres géants du numérique se sont lancés également dans la bataille. C’est le cas du chinois Baidu, qui a présenté en décembre 2021 Xi Rang (« Terre d’espoir« ), un univers virtuel parallèle qui constitue l’une des toutes premières applications mondiales de Metaverse.

En dehors du divertissement, le Metaverse ouvre de nombreux horizons :

D’abord dans le domaine de l’éducation, avec une offre de robots qui se développe pour les moins favorisés. Dans le monde du Retail également, où de premières initiatives voient le jour comme la collaboration de la maison de couture Gucci en juin 2021 avec Roblox, pour vendre une collection d’accessoires exclusivement numériques pour les avatars.

Le MetaVerse pourrait changer la donne dans le monde professionnel ensuite, dans le cadre du télétravail qui s’est fortement démocratisé suite à la pandémie de Covid : au lieu de voir leurs collègues sur un écran en vidéo, les employés pourront les voir sous forme d’avatars assis autour de la même table.

Tous les spécialistes s’accordent à dire que les générations futures baigneront dans le virtuel. Mais il faudra rester vigilant, car si le Metaverse promet de repousser les limites du monde physique, il serait très dangereux que ces univers réel et virtuel finissent par se confondre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s